lienlien

N'oubliez pas de voter tous les deux heures!


Une nouvelle histoire, une nouvelle vague... Quelle sera votre voie?
 

Partagez | 
 

 Réveil brutal [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shu A. Raygust
avatar
Pirate

Feuille de personnage
Rang: 4
Expériences:
40/200  (40/200)
Pouvoir(s): Bane Bane No Mi (Fruit du Ressort)
MessageSujet: Réveil brutal [Solo]   Lun 10 Avr - 2:03

La dernière chose que Shu avait vu avant de s'évanouir, c'était son coéquipier qui le portait avec ses dernières forces. Il y avait aussi du sang, beaucoup de sang. Ça avait été un rude combat, mais le jeune homme avait survécu, atrocement blessé. Ses vêtements étaient en lambeaux tandis que son visage et son corps était couvert d'ecchymoses et de coupures. Avec tout son liquide vital qui s'était écoulé, le jeune homme avait fermé les yeux, plongeant dans un sommeil profond et réparateur. Une journée? Une semaine? Un mois? Le blondinet ne s'avait pas combien de temps il resta ainsi, évanoui. La première fois qu'il ouvrit les yeux, ce fut le chaos. Les souvenirs de son combat par Rafael, le passage à tabac contre l'étranger vêtu d'un long manteau noir, l'explosion, etc. Tous ces trucs lui revinrent en tête au moment où il reprit enfin conscience, le faisant hurler de terreur. Il vit alors un visage familier apparaître au-dessus de lui: Irvine. Celui-ci le maintenait allongé tant bien que mal, accompagné d'une jeune femme. En les voyant, le petit pirate se débattit un peu moins, mais il resta tout de même dans un état hystérique. Après quelques minutes où il trembla comme une feuille, fiévreux comme jamais, il parvint à fermer de nouveau les yeux, replongeant dans un état presque comateux. Après quelques jours, il parvint à ouvrir de nouveau les yeux, plus calme, mais toujours aussi blessé et fiévreux.

Il entendit un étrange bruit plus loin, comme si quelqu'un faisait couler de l'eau. Tournant la tête, il remarqua une jeune demoiselle, dos à lui. La même qui l'avait maintenu sur le lit lors de son premier réveil. Sa chevelure blonde descendait le long de son dos, tel un rideau doré. On aurait dit un mirage. Elle faisait tremper un morceau de tissu dans un bol d'eau, probablement pour lui mettre sur le front. Elle se tourna ensuite vers le jeune Raygust qui, la gorge sèche, ne laissa échapper qu'un râle sourd.

-N'essayez pas de faire de mouvement brusque, vous êtes dans un piètre état. Je me nomme Kara Knox, je suis une amie.

Kara Knox:
 

Elle posa le tissu sur le front du jeune homme, le faisant soupirer de joie. Le contact froid sur sa peau brûlante lui fit un bien fou. Elle lui fit ensuite boire un peu d'eau, avec une lenteur légendaire. Malgré tout, la gorge du pirate était tellement sèche qu'il s'étouffa et qu'il toussa comme un vieux fumeur. Après avoir fini de s'étouffer, sa vision se troubla de nouveau et il ferma les yeux, le visage souriant et amical de Kara berçant ses pensées. Son véritable retour parmi les "vivants" se fit deux jours plus tard. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il fut surpris de voir le soleil à travers les rideaux de la seule fenêtre de cette petite pièce qui lui servait d'infirmerie. Shu dû mettre une main devant ses yeux, qui n'étaient plus habitués à voir de la lumière depuis un certain temps. Il regarda autour de lui: aucune trace d'Irvine ou de la femme de ses mirages. Une hallucination? Non, ils devaient être sortis. Repoussant la couverture de sur son corps, il se releva doucement, observant les nombreux bandages qui arboraient son torse et ses bras. Même son cou était enroulé dans un ruban. Il tourna la tête vers la gauche et remarqua un miroir, accroché au mur. De nombreux pansements arboraient son visage, qui était légèrement violet à certains endroits. Tout ça à cause de l'étranger qui l'avait tabassé après avoir tué Le Marquis. Il enleva finalement le reste de la couverture, dévoilant un pantalon de toile blanche ainsi que d'autres bandages qui parcouraient ses jambes, sous son vêtement.

Cependant, ils étaient serrés assez forts pour qu'il puisse les sentir. Il se tourna, posa ses pieds au sol et se mit finalement debout...avant de tomber au sol, comme une poche de patate. Ça faisait un bail qu'il n'avait pas marché, il pouvait le sentir à la raideur de ses muscles et de ses tendons. Après environ cinq minutes à tenter de se relever, il parvint à s'asseoir sur le lit, encore un peu étourdi à cause de la fièvre. Se relevant, le jeune homme aux cheveux blonds se rendit à la fenêtre, voulant confirmer quelque chose. Après s,être appuyé sur les murs et les quelques meubles, il arriva au borde de celle-ci, l'ouvrant pour laisser passer un vent frais, qui lui redonna de l'énergie. Comme il voulait le vérifier, il était bien à Luvneel. Irvine n'avait donc pas changé d'île et leurs ennemis avaient probablement perdus leur trace. Tant mieux, le garçon aux yeux bleus n'avait pas assez de force pour combattre. Soudain, quelqu'un vint ouvrir la porte. Tournant légèrement la tête, le jeune Raygust remarqua la femme aux cheveux dorés, qui avait un air inquiet.

-Vous ne devez pas vous levez de votre lit! Vous êtes encore affaibli.

Elle le rejoignit en quelques secondes et l'aida à s'asseoir sur le matelas, le faisant grimacer un peu à cause de la douleur occasionnée par ses anciennes blessures. Il était dans un piètre état, il le constatait clairement. Mais qui était cette dame?

-Qui êtes-vous? Qu'est-ce que je fais ici? Depuis quand je suis là? Et où est Irvine?

-Calmez-vous, vous êtes en sécurité. Tenez, prenez ce verre d'eau.

Elle tendit le gobelet au blondinet, qui avala son contenu d'un trait. Ça faisait un moment qu'il ne s'était pas hydraté, ça faisait un bien fou! Il soupira de joie et regarda les yeux saphirs de sa nouvelle connaissance.

-Je vous l'ai déjà dit, mais peut-être que vous ne vous en souvenez pas à cause de la fièvre: je me nomme Kara Knox. Je pratique la médecine depuis que je suis petite et j'ai ouvert ma propre clinique chez moi. Un jour, j'ai un homme toquer à ma porte. Il était couvert de sang et il avait l'air paniqué, dépité. Il m'a dit que l'un de ses amis était sur le point de mourir et qu'il était dans la ruelle derrière. C'est ainsi que moi et votre ami sommes allez vous chercher pour que vous puissiez vous reposer et guérir.

Irvine l'avait donc bel et bien sauvé. Heureusement, le jeune tireur avait décidé de le sauver, probablement à la demande de son ancien capitaine. Il l'avait non seulement protégé de deux tueurs de pirates, mais il lui avait trouvé un médecin. C'était tout ce que le jeune pirate pouvait espérer.

-Vous aviez de nombreuses lacérations à plusieurs endroits de votre corps et votre visage était couvert de bleus. La plus grosse blessure était celle de votre épaule. D'après ce que votre ami m'a expliqué, une bande de pirates vous a attaquée, vous et votre groupe. La lame qui vous a fait cette blessure était enduite d'un poison  indétectable à l’œil qui vous a donné une forte fièvre. Vous avez été chanceux que je vous maintienne en vie.

Un poison? Ce "Marquis" n'était décidément pas si bête: il affaiblissait ses ennemis et les laissait mourir grâce à ce poison indétectable. Une méthode bien horrible, mais efficace. Il passa une main sur son visage, grimaçant en se souvenant qu'il s'était fait taper à répétition. Un souvenir humiliant et horrible.

-Et Irvine? Où est-il?

-Il est parti chercher des provisions et il se promène probablement pour se décompresser. Après l'article qu'il a lu, je crois que c'est normal.

-Un article de journal? Est-ce que je peux le voir?

Aussitôt dit, aussitôt fait. La femme lui tendit un journal qui datait de peu de temps, sur lequel on pouvait voir comme gros titre: Exécution publique. Il y avait le mec pas très beau qui avait attaqué Luvneel et un autre visage, qui fit trembler le jeune homme.

-Il m'a dit que c'était votre ami et qu'il l'a protégé jusqu'à la fin. Il m'a expliqué que vous étiez vous aussi des pirates et que cet homme était en quelque sorte votre "capitaine".

Sur la photo, on pouvait voir Setsuna, juste avant son exécution publique par la Marine. Tremblant encore plus, le jeune garçon aux yeux bleus attrapa un bol et commença à vomir, tous ses souvenirs remontant telle la lave d'un volcan. S'il avait été sur la place publique, il aurait peut-être pu l'aider! S'il ne s'était pas enfui dans cette ruelle, il aurait peut-être pu le sauver! Terminant de régurgiter toute la bile de son estomac, une main passa dans ses cheveux. Un contact doux et tendre, apaisant. Sans un mot, la dame prit sa tête et la déposa dans le creux de son épaule, passant doucement une main dans ses cheveux.

-Pour ton ami, ce fut terrible: il a démoli tous mes mobiliers dans la pièce d'à côté. Pour toi, je peux au moins te réconforter un peu. Vu ton état, tu n'aurais pas pu l'aider. Tu verras, tout va bien se passer.

Fermant les yeux, toujours appuyé sur Kara, Shu se laissa emporter par Morphée, visiblement calmé et rassuré par ces douces paroles. Lorsqu'il ouvrit de nouveau les yeux, il remarqua que le soleil se couchait, créant une brise légèrement plus fraîche dans sa chambre. Il remarqua que la femme qui l'avait soignée n'était plus dans la pièce. Rougissant en repensant au fait qu'il avait pleuré sur son épaule en vomissant son âme dans un sceau, il secoua la tête, essayant de réfléchir. Il parvint à se lever, un peu plus fort que lors de son premier réveil, et s'appuya contre le bord de la fenêtre. Il avait hâte d'être rétabli et de pouvoir partir. Pour aller où? Il ne le savait pas encore. D'ailleurs, quelque chose le titillait dans sa quête de retrouver son meilleur ami. Alors qu'il allait s'enfoncer dans ses pensées, une voix le tira de celles-ci.

-Bon réveil, blondinette.

Tournant un peu la tête, toujours appuyé, Shu esquissa un petit sourire en voyant celui qu'il avait hâte de rencontrer: Irvine Kinneas. Il se tourna, s'appuyant le dos sur le mur pour pouvoir supporter son propre poids. Il baissa un peu les yeux, réfléchissant à ce qu'il pouvait lui dire: Setsuna était non seulement son capitaine, mais aussi son ami. Il releva les yeux et regarde son collègue, celui qui l'avait sauvé d'une mort certaine.

-Je...je ne sais pas quoi dire. Désolé. Je me disais que c'était ma faute, que j'aurais pu le sauver en venant rejoindre la bande pour nous défendre contre les Marines. Mais Kara m'a déjà dit que dans mon état, j'aurais été inutile.

-Ouais, moi aussi j'aurais aimé intervenir. Mais les choses se sont passées bien vite.

-Qu'est-ce qu'il s'est passé au juste? J'étais occupé à affronter mon adversaire sur un toit et j'ai manqué tout ce qu'il s'est passé.

Après avoir dit cela, le jeune Raygust retourna s'asseoir sur le lit de fortune, encore affaibli par son "coma". Il s'interrogeait depuis qu'il était réveillé sur ce qu'il s'était passé pendant et après les combats. Il en avait eu les grandes lignes, mais il voulait quelques détails, par curiosité. Le tireur d'élite, soupirant, prit une chaise dans un coin et s'y posa. Visiblement, les souvenirs lui faisaient encore de l'effet, mais c'était tout à fait normal. Il semblait cependant prêt à parler et à révéler les détails de ces derniers jours.

-Setsuna avait provoqué un mec du nom de Reacht à l'Archipel des Gekko. Celui-ci lui a donc envoyé une bande de pirates afin qu'ils s'occupent de son cas en l'éliminant définitivement. Ces mecs sont donc arrivés ici, à Luvneel, pour lui faire payer. Ensuite, les combats ont commencés. Tu es tombé contre ce mec à la rapière, Mary s'est retrouvée contre un gars qui faisait duo avec un autre mec, qui était tatoué. Celui-là, c'était Set qui l'affrontait. Moi, j'ai essayé d'éliminer le dernier d'entre eux, qui semblait être un observateur. Il était trop agile et rapide, il m'a échappé après m'avoir affronté quelques minutes. D'après ce que j'ai vu, Mary avait éliminé son adversaire et Set était sur le point de gagner quand la Marine nous est tombée dessus. Il a dit à Mary de fuir avec Orine sur le rafiot des pirates tandis que moi et lui nous étions coincés. Il...il...il a ensuite fait un mur de glace entre moi et les soldats. Il s'est aussi interposé pour me protéger et m'a conseillé de te retrouver, afin que nous puissions partir de cet endroit. Malheureusement, les membres du Gouvernement avaient tout prévu: ils avaient apportés du Granit Marin. Ils ont maîtrisés Set et son Logia de glace avant d'attraper le mec moche qu'il affrontait. Et voilà...c'est tout.

Serrant les poings et retenant visiblement ses larmes, Irvine semblait abattu après tous ces événements. Son ami et capitaine était mort en le protégeant, c'était un acte qui allait profondément le marquer. Shu serra lui aussi les poings, grinçant des dents. Ils n'avaient pas été assez forts pour protéger leurs compagnons. Même s'il ne connaissait Set que depuis quelques jours, il le considérait comme un ami. Et maintenant, il était mort, abattu comme un chien pour les soldats de l'armée. Il reprit une certaine contenance, décidant de révéler ce qu'il s'était passé de son côté. Il parla de son combat, de la mort de Rafael Livaï, des deux chasseurs de pirates et finalement de la raclée monumentale qu'il s'était prit du ténébreux au sabre. Enfin, il repensa à ce qu'il s'était passé, tremblant un peu. Cet homme aurait pu le tuer aisément...pourquoi l'avoir seulement passé à tabac?

-Ce gars, il faisait probablement parti du Gouvernement, du Cypher Pol. J'ai seulement entendu des rumeurs, mais ce sont des tueurs à la solde des "gentils". Ils traquent et détruisent des organisations, des équipages ou des pirates dangereux.

-Cypher Pol? J'ai déjà entendu ce nom...le mec qui m'a foutu un raclée m'a dit que Jiro y était! Attends...un gars aux cheveux noirs, un regard glacial, ce moment quand il a vu ma photo...non...c'est pas possible...

Enfonçant ses ongles dans sa peau au point d'en saigner, il secoua la tête, retenant ses larmes et les idées qui lui étaient venues en tête. Jiro...lui? Non, impossible. Il releva la tête, prenant un air sérieux et fier. Il était temps de se ressaisir.

-Arrêtons de pleurer et de nous apitoyer sur notre sort. Je sais qu'on ne se connais pas beaucoup, Irvine, mais penses-tu que nous pourrions faire équipe toi et moi?

-Faire équipe? Pourquoi?

-C'est simple: on va montrer au monde ce que l'on sait faire. On va devenir les plus forts, s'élever au rang de pirates légendaires et surtout, on va retrouver nos amis. Eux aussi ont vécus cet enfer, nous devons les rejoindre. D'ailleurs, je propose qu'on éclate quelques Marines durant notre aventure, histoire de se défouler et venger Setsuna. Ensuite, on va retrouver ces deux chasseurs de pirates: ils ont visiblement quelque chose à voir avec le Gouvernement Mondial et je veux leur poser quelques questions. Et finalement, si tu le veux, on peut retourner à cet endroit, l'Archipel des Gekko. Ces pirates qui ont attaqués Luvneel, c'est leur faute si tout ces combats ont eu lieu. Qu'en dis-tu,
cowboy?


Regardant le blondinet d'un regard interrogateur, le tireur finit par sourire et laissa échapper un soupir de découragement. Il hocha la tête en signe d'approbation et serra la main de son nouveau coéquipier: ils allaient monter l'échelle de puissance et atteindre le sommet. Ensuite, ils écraseraient ceux qui avaient causé tout ça: pirates, Marines, membres du Cypher Pol, tous allaient les craindre un de ces jours. Ils allaient être connus, coûte que coûte! Dans les jours qui suivirent le discours de Shu et la formation de leur duo, chacun s'entraîna de son côté. En effet, le jeune homme aux yeux bleus devait pouvoir se tenir debout avant de commencer un entraînement rigoureux. Heureusement, la présence de la jeune Knox, qui n'avait que 18 ans elle aussi, apportait un grand bonus à la réhabilitation du petit pirate. Sa présence chaleureuse et ses connaissances en médecine étaient d'une aide précieuse pour les deux combattants. Irvine, lui, n'avaient que des blessures mineures, il commença dont directement son entraînement. Où? Dans le sous-sol de la dame. Assez grand et insonorisé, c'était l'endroit parfait pour un tireur qui ne voulait pas se faire repérer. Après trois jours où les jeune Raygust sua jour et nuit, il pu finalement se tenir debout comme quelqu'un de normal. Ses blessures, hormis celle à son épaule, étaient presque toutes guéries, puisqu'il ne s'agissait que de coupures légères et d'ecchymoses. Finalement, lui aussi commença à s'entraîner, perfectionnant sa méthode de combat: tenir sa garde plus longtemps pour éviter les coups adverses, placer des attaques précises et rapides, ses réflexes, etc.

Une droite, une esquive, un coup dans le genou, un uppercut augmenté grâce à ses ressorts. Un enchaînement bien violent contre les simples mannequins du sous-sol. Toujours habillé comme un malade, c'est à dire un pantalon de toile blanche et un bandage qui recouvrait son épaule et son bras gauche, il continuait de frapper, inlassablement, en se remémorant ce qu'il s'était passé dans la ruelle. Jiro...si c'est vraiment lui, ça allait être difficile lors de leur prochain combat. Il allait devoir devenir encore un peu plus fort pour pouvoir espérer l'affronter. Irvine, quant à lui, était dans son coin, tirant ses cibles avec une vitesse et une précision légendaire. Tout en roulant et en sautant dans tous les sens, le cowboy perfectionnait son art. Après tout, s'il se retrouvait au corps à corps, il pourrait utiliser ses deux Colts. Mais il devait savoir tirer tout en bougeant, afin d'être polyvalent. Tout en tirant sur ses mannequins, il repensait à Setsuna. Sa mort, ses derniers instants...la rage montait en lui tel une éruption de volcan. Finalement, après avoir vidé son chargeur, en sueur après toutes ces heures d'entraînement, il sortit de la salle, décidant d'aller prendre l'air. Continuant toujours sa valse de combat, Shu continuait d'envoyer des coups incroyablement puissant, augmentant légèrement sa vitesse après chaque attaques. Non seulement il transformait ses avant-bras en ressorts, mais en plus, il parvenait à changer ses mollets aussi, lui permettant de se propulser sur de courtes distances pour accélérer ses mouvements. Soudain, une main se posa sur son épaule: Kara. Il reprit une forme totalement humaine, tout en sueur.

-Tu devrais te reposer un peu, tu n'es pas remis à 100%. Et d'ailleurs, c'est moi où tes membres se sont transformés en...ressorts?

Laissant échapper un petit rire, le jeune homme transforma ses jambes en ressorts, bondissant dans la salle quelques fois avant de revenir en face d'elle, reprenant un aspect de chair et de sang.

-Ouais, je possède un fruit du démon! Ce sont des trucs rares dans les Blues, mais ils sont courant sur Grand Line. Il s'agit d'un fruit qui m'a conféré le pouvoir de me transformer partiellement en homme-ressort. C'est assez utile! L'une des mes amies, elle, pouvait créer des tremblements de terre!

Souriant, la dame posa une main sur le torse du blondinet...et le visage de celui-ci devint totalement rouge. Il était torse nu, il avait chaud et ce contact froid était...inusité.

-Ton cœur bat à une vitesse normal, c'est bien. Cependant, tu devrais aller te laver et te reposer un peu.

-Euh...ouais...d'accord. J'y vais!

Et, plus vite que l'éclair, le jeune homme se retrouva dans la salle de bain, verrouillant la porte à double tour. Il se coula un petit bain, afin qu'il ne se noie pas, et y resta quelques minutes, profitant du seul moment où il pouvait se reposer dans de l'eau sans couler telle une ancre. Son pouvoir l'empêchait de se baigner ou de plonger sous l'eau, mais il lui conférait la force de se battre et de protéger ses amis. Un mal pour un bien en somme. En sortant de la baignoire, il entendit quelqu'un cogner à la porte.

-Shu? J'ai mis quelques vêtements sur ton lit. Tu n'auras qu'à aller les chercher lorsque tu seras prêt.

Enfilant un caleçon tout blanc, il sortit dans le couloir. Personne en vue, bien! Il entra dans la salle qui lui servait de chambre depuis un bon moment et remarqua une pile de vêtements. Des vêtements familiers. En soulevant la chemise, il remarqua que c'était la sienne. Cependant, il n'y avait aucune coupure et aucune trace de sang, ce qui était rare pour un vêtement blanc. Il regarda ensuite ses gants, son pantalon, ses bottes et son bandana, souriant. Ils étaient tous dans un état impeccable...comment? Finissant d'enfiler son pantalon, il entendit un léger toc au pas de la porte. Se tournant, toujours torse nu, il fit face au médecin qui, souriante, lui expliqua la situation.

-J'ai lavé tes vêtements et je les ai recousus. J'ai quelques temps en terme de ménage et de propreté. En vous voyant vous entraîner, je me suis dit que je pouvais au moins faire ça pour toi. Pour Irvine, j'ai tous lavé et repasser. Vous avez l'air en pleine forme tous les deux! En tant que médecin professionnelle, je vous donne le droit de quitter ma...

Sans qu'elle n'ait le temps de finir, Shu laissa échapper un rire, serrant Kara dans ses bras d'instinct. Celle-ci commença à rougir, se demandant pourquoi il avait cet élan de gentillesse.

-Merci. Pour tout! Maintenant, nous sommes prêts à partir: je suis resté trop longtemps enfermé et tapis dans l'ombre!

Soudain, il se rendit compte qu'il était torse nu en serrant une femme assez mignonne dans ses bras. Rougissant, il recula d'un bond, levant la tête au plafond, tout comme la femme.

-Bon...je te laisse le temps de te préparer en paix. Bye!

Et, d'un coup de vent, elle disparut. Soupirant, le jeune homme enfila ses bottes, sa chemise et ses gants. Il regarda un certain moment son bandana, se remémorant les paroles de Rafael. Il n'était pas un vrai pirate? Il ne comprenait pas la signification de ce crâne sur son front? Il n'était pas digne de ce titre? Il serra le morceau de tissu avec force quand soudain, Irvine entra dans la chambre, un regard interrogateur en voyant son compagnon crispé.

-Ça va? T'as pas l'air bien, Shu.

-Irvine...j'ai envie d'aller à contre-courant. Un mec m'a dit qu'être pirate signifiait tuer et être couvert de sang et de cadavres. Je ne peux pas te demander de promettre qu'il n'y aura pas de morts, c'est inévitable. Je l'ai compris durement. Mais je ne veux pas qu'on devienne des tueurs sanguinaires!

-Je ne te promettrais pas qu'il n'y aura pas de morts, comme tu l'as dit. Je ne peux pas te promettre d'épargner Reacht ou ses hommes. Mais des victimes innocentes, ça, non!

-...parfait. Maintenant, il est temps de montrer au monde entier qui nous sommes. Ramasse tes armes: nous allons au port de Luvneel!

Attrapant son sac et son couteau, qu'il accrocha à sa ceinture, Shu laissa échapper un petit rire. Pour attirer l'attention, il avait un moyen efficace. Après avoir ramassé toutes ses choses, il attacha son bandana, descendant au rez-de-chaussée. Il tomba face à Kara qui, toute rouge, le serra dans ses bras. Shu rougit, mais lui rendit son étreinte, souriant en coin. Il s'était fait une amie dans confiance dans ce coin.

-Vous avez intérêt à rester vivant: je ne tolérerai pas que mes patients meurent à la suite de mes soins!

-T'inquiète, j'ai un plan. Pas un plan top, mais un bon plan. Au fait, ne viens pas au port: il va y avoir beaucoup de grabuge.

Irvine passa le pas de la porte tandis que Shu, terminant son étreinte, décida de suivre le pas, souriant. Il était prêt à se défouler un peu.

**********

Au port, les gens étaient agités depuis quelques semaines. Après l'attaque des pirates et l'arrivée en masse des Marines, tout le monde était tendu. Après tout, ce n'était pas courant de voir deux groupes pirates se battre l'un contre l'autre avant d'être arrêtés et exécutés par le Gouvernement Mondial, ou du moins, sur leur île. Alors qu'ils étaient perdus dans leur pensée, ils ne remarquèrent pas les deux étrangers, qui parcouraient le port d'un bord à l'autre. L'un d'eux, poussant une charrette, était vêtu d'un chapeau de cowboy et d'un long manteau. Le deuxième, vêtu d'une chemise et d'un jeans bleu, attendait au milieu. Une tête blonde, des yeux bleus, il avait un grand sourire. Soudain, le deuxième inconnu le rejoignit, sans sa charrette, qu'il avait laissé quelque part. Il fit un signe de tête au jeune homme qui attendait. Celui-ci, prenant une grande bouffée d'air, laissa échapper un énorme hurlement.

-ÉCOUTEZ TOUT LE MONDE!

Tous les gens, attirez par cette voix, se tournèrent vers le jeune homme, qui avait réussi à attirer leur attention d'une manière inusité. Qui était-il? Ils ne le savaient pas. Mais puisqu'il voulait un auditoire, autant le regarder.

-Vous avez été bernés! Ce journal, sortit il y a quelques semaines, n'est qu'une fausse rumeur basée sur les seuls déductions d'une bande d'imbéciles voulant faire un scandale!

D'un mouvement, le jeune blondinet lança une pile de journaux, qui volèrent dans tous les sens. Les gens en attrapèrent et remarquèrent, sur cette première page, le visage de deux hommes. Ceux qui avaient attaqués le port et qui avaient été exécutés. Une imposture, de quoi parlait-il?

-L'un des ces deux hommes ne méritait pas ce sort! Setsuna n'était pas l'un des méchants pirates ayant attaqué votre port! Au contraire, lui et son groupe sont intervenus parce qu'ils étaient en train d'attaquer! Et au lieu de ça, la presse en a profité pour souiller son nom! Ils ont...non, nous avons combattu ces hommes pour vous protéger, même si nous étions des pirates!

Et, d'un mouvement fluide, le jeune homme aux yeux bleus enfila son bandana brun, sur lequel on pouvait voir un crâne. Un pirate?! Ici et maintenant?! Impossible, la Marine les avaient pourchassés durant tellement longtemps!

-Retenez bien notre nom! Nous deviendrons les maîtres des mers! Je me nomme Irvine Kinneas! Je suis le tireur d'élite le plus précis des Blues!

-Je me nomme Shu A. Raygust!

-Halte là! Rendez-vous!

Des Marines venaient d'arriver. Ils étaient cinq, mais ils semblaient encore novices. Bien, c'était le temps de démontrer au monde qu'ils étaient les meilleurs! Leur plan allait maintenant se mettre en place. Les membres du Gouvernement tirèrent, mais les deux pirates étaient prêts. D'un mouvement, le jeune homme bondit en l'air, transformant ses jambes en ressorts. Il retomba doucement, grâce à son pouvoir, laissant les Marines figés sur place.

-Un...un homme ressort!

-Et ouais! Si vous avez lu les journaux, vous avez dû comprendre quelque chose. Je suis celui qui a mis votre Sergent au tapis sur Dawn! Et maintenant, pour être sûr que vous sachiez qui je suis, voici un beau feu d'artifice! Tout le monde, reculez! Je ne veux pas de blessés!

Irvine, qui avait une télécommande dans ses poches, la sortit et appuya sur le gros bouton rouge, créant une énorme explosion partout sur les quais. Heureusement, tout le monde s'était retiré pour éviter d'être pris par le souffle de l'explosion. Les deux amis disparurent dans la fumée, comme leur plan le prévoyait. En effet, durant un bon moment, le cowboy avait volé de la poudre et des détonateurs dans les bateaux des soldats. Il avait ensuite fait des bombes D'une grande puissance. Il les avait ensuite déposés à plusieurs endroits sur le port. Ensuite, il s'était assuré d'amarrer solidement un petit bateau simple à naviguer. C'était le moment pour les deux pirates de partirent et, heureusement, il y avait des journalistes dans le coin au moment de leur discours. Maintenant qu'ils avaient racontés toute la vérité aux citoyens et qu'ils avaient ridiculisés les soldats en passant sous leur nez, il ne leur restait plus qu'à partir vers une autre île!
Revenir en haut Aller en bas
 
Réveil brutal [Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil brutal [Event #1]
» Un réveil brutal
» (Circea) Réveil brutal
» [Dortoir] Un réveil brutal [LIBRE]
» Un réveil brutal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Shin Jidai :: Les mers :: Les Blues :: North Blue :: Royaume Luvneel-
Sauter vers: