lienlien

N'oubliez pas de voter tous les deux heures!


Une nouvelle histoire, une nouvelle vague... Quelle sera votre voie?
 

Partagez | 
 

 [FB] L'Aube de l'Aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ian Wilson
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Mer 12 Juil - 21:36

L'Aube de l'Aventure


Mise à plat





J'écoute Zack tranquillement, posément, adossé à la rambarde du navire qui continue de fendre les flots en tanguant doucement, régulièrement, avec ce clapotis humide qui n'est pas sans évoquer le balancement de mes hanches contre celles de ta grande sœur jeudi dernier. Mais je m'égare. C'est sûrement à cause du ressac, du rhum et de mon estomac rempli...

Je note mentalement tout ce que me dit mon ami sabreur. Ainsi donc, il tient son sang Mink de son père... Intéressant. Je comprend que lui non plus n'en sait pas des masses sur le peuple animal, et ça me surprend un peu. Il me faut quelques instants pour conjecturer tout ça... Je suppose donc que le père en question s'est probablement établi loin de son île natale, avec son humaine de femme, et que ça leur suffisait bien comme ça. Je note aussi et surtout que le bretteur n'est pas adepte du curriculum vitae, ce dont je ne peux pas franchement lui tenir rigueur. Nos regards se croisent quelques instants. Sous ces yeux de fauves, je me sens jaugé. Il prend mes mesures, avance petit à petit comme un chat au bord de l'eau craignant d'aller trop loin et de faire un faux pas.
Personnellement, je suis entièrement et complètement serein. Je m'étire nonchalamment, tirant une énième bouffée sur ma clope avant de lâcher un épais nuage blanc, le cou bien tendu à la verticale afin d'éviter d'emboucaner mon pote à l'odorat sensible. Les yeux clos dans la brise nocturne qui me court sur le visage, je souris doucement, savourant le silence qu'offre la tranquillité de l'océan, tout en réfléchissant à ce que je vais répondre à la dernière réplique de Zack. J'opine donc du chef, me rangeant cet avis.

"Ouaip, ça c'est le moins qu'on puisse dire... Ou en tout cas, ils y sont rudement efficaces !"

Je ne peux m'empêcher de ricaner. C'est vrai que, pour l'avoir affronté, il envoie sacrément du steak avec son sabre, le tigrounet ! Sans mon fruit du permacrackus, j'aurais mangé chaud, ça c'est clair !

M'enfin... ça, c'est un autre débat...

Je regarde à nouveau mes mains ravagées, ne pouvant retenir un sourire au goût de cendres et de métal en fusion.

"C'est peut-être pour ça que les humains sont aussi teigneux, remarques ? La peur... le sentiment d'être inférieur, d'être une proie pour ce qui est différent... C'est peut-être ça qui les pousse à frapper avant d'être frappés... Enfin bref !"

Chassant les souvenirs déplaisants qui me squattent l'occiput(e), je me gratte le menton en détaillant mon interlocuteur plus en détail, avant de me rendre compte que cette mise à nu peut être interprétée comme le fruit d'une curiosité malsaine. Qu'est-ce ce que vous en pensez les gars ? On la joue réglo ? Mouais, je sais pas pourquoi, je sens que c'est la chose à faire.

"Je comprend que tu sois pas chaud... balancer comme ça les détails de ta vie, à un mec que tu connais à peine..."

Je hausse donc les épaules et boit une autre gorgée de rhum.

"C'est pas très commun chez les humains non plus, cela dit. Enfin... Dans la plupart des cas, quant on se croise dans la rue, tout ça... Mais c'est ce que font les gens qui veulent apprendre à se connaître, par chez moi en tout cas. Ça permet de comparer les cicatrices, de se projeter un peu dans ce qu'a vécu l'autre, ça aide à mieux se comprendre, tu vois ? Alors si t'as envie de... je sais pas, de poser des questions... n'hésite pas, je serai ravi !"

Je lui tend à nouveau la bouteille.


Code by Joy / reworked by Sajnek


Whoop Whoop Whoop Whoop Whoop !!!
Revenir en haut Aller en bas
Zack Kalaan
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Jeu 13 Juil - 12:10

- Tout le monde est la proie d'un autre tôt ou tard... lâcha Zack en regardant la ligne d'horizon se fondre quelque peu entre ciel et mer, le menton posé sur ses avant-bras repliés sur la barre. Ca n'excuse pas d'être violent ou pire, simplement par peur et ignorance.

C'était un brin amer, le jeune métis en était conscient, mais il ne pouvait pas trouver autre chose à dire sur la condition des Humains. Tout comme il n'excuserait probablement pas des Minks d'en faire autant. Jamais sa condition de semi-mink ne le faisait se sentir autant tiraillé que ce soir. Même sur son île d'enfance, il ne s'était pas posé autant de questions sur son statut. Les gens ne l'aimaient pas, ils étaient idiots et cruels, ça s'arrêtait là, avec le lot de perte que ça avait coûté au sabreur. Grimaçant à ses souvenirs, il se redressa avec un grondement léger mais audible, une oreille toujours tendue vers le grand blond.

- Des... questions ?... fit-il un peu surpris. J'en sais rien... Apprendre et se comprendre, oui.

Il haussa les épaules, refusant, sans animosité, la bouteille de rhum tendue à nouveau.

- Je suis fatigué, je crois que je vais me reposer un peu plutôt. Normalement, le cap devrait se tenir mais je surveillerai. Bonne nuit, Ian Wilson.


Epuisé autant physiquement que mentalement, il avait besoin de se retrouver un peu seul, de méditer, de relâcher un peu sa tension. Il attrapa son sac et se cala dans un coin non loin de la barre, gardant précieusement sa boussole, qu'il passa autour de son cou grâce à la chaîne de cette dernière. Il la regarda un instant, à la fois pour vérifier l'itinéraire que pour se rassurer avec cet objet qui avait appartenu à sa mère.

Il caressa le cadran avec attention, plongé dans toute une flopée de pensées et de questions. Il était perdu, ne sachant plus trop où il en était. Etait-il vraiment digne et choisi par Roronoa Zoro ? Ne s'était-il pas bercé d'illusions ?... Le combat et les paroles de Ian l'avaient et le faisaient encore douter... ce qu'il détestait profondément. Peut-être... Peut-être que... c'était encore juste un enfant qui avait besoin de rêver et qui refusait le monde réel. Qui refusait ce qu'il avait subi sur son île... qui refusait de voir le monde et la réalité tels qu'ils étaient.

Le jeune sabreur avait envie de n'avoir jamais existé en cet instant. C'était trop difficile, trop compliqué. Au moins, s'il avait été totalement Humain, ou totalement Mink, il aurait vécu sans se faire persécuter et surtout il n'aurait pas vu sa Famille se faire détruire par... Haine.

Mais... et encore...

Ce monde le rendait malade, à vrai dire. Même les événements de Cocoyashi ne lui avaient que confirmé. Personne n'aimait personne. C'était la lutte, la survie, le combat perpétuel pour tout et n'importe quoi.

Un mal de tête venant achevé le tableau, Zack grimaça à nouveau en se massant la tempe. Non, décidément, il n'aimait pas ce monde dans lequel il était né. Il ne s'acceptait même pas lui-même. Plus qu'épuisé, désormais, sa boussole précieusement dans ses mains, il cala son front sur ses avant-bras posés sur ses genoux repliés, essayant de trouver un sommeil fuyant, mal à l'aise sur la moindre parcelle de ce qui l'entourait.
Ce soir, le semi-mink n'était pas enjoué, n'était pas un amoureux de la Vie... Il était juste comme la plupart des gens, il essayait de trouver une raison de continuer.

Le navire le berça quelque peu, mais le sommeil qui le prit ne fut pas des meilleurs. Agité, fort, douloureux.

Il revoyait son père se faire emmener par la Marine, sa mère en larmes... Il criait mentalement, parce qu'aucun son n'arrivait à sortir de ses lèvres. Il suppliait qu'on laisse sa Famille vivre en Paix. Mais les sourires déformés et malsains des silhouettes qui l'entouraient, n'avaient aucune pitié, aucune compassion... Au contraire.
L'enfant Zack hurlait de douleur, de terreur, de chagrin, sur la tombe de sa mère. Où était sa place dans le monde maintenant ? Qui, où, comment ? Il était au bord de la falaise... ça pouvait être si simple et rapide. Il s'approcha du bord, les larmes inondant toujours son visage. Là il serait en paix, là personne ne pourrait plus le faire souffrir. Tant pis pour tout.

« Oi... Tu vas finir par tomber si tu continues d'avancer. »

Que ?... Zack se retourna, et vit un sourire, des mèches vertes, une oreille ornée de trois pendants dorés et un bandeau vert foncé sur son bras gauche. Lui ?... Etait-ce... possible ?

« Tu comptes vraiment le faire ? » fit-il en s'approchant de lui. « Moi qui pensais que tu avais plus de volonté que ça. Je me serai trompé ? »

Il portait ses trois sabres avec lui. Non... deux ?... Sandai était sur le flan de Zack. Celui-ci regarda la lame et revint à son Maître, honteux et abattu.

- Je... Non je... J'aimerai que ce ne soit pas le cas... non...

« Crois-tu que je te l'aurai confié si ce n'était pas le cas ? Crois-tu qu'il t'aurait accepté ? »

- Non, Senseï...


Le sourire, si déterminé, si assuré... tel que Zack se l'était toujours imaginé. Il était confiant, posé, cette prestance qui lui était propre.

« Tu as encore trop de choses à faire pour penser à cette falaise, non ? Je n'en suis pas arrivé là, à chercher un Héritier comme il faut, pour qu'il se foute en l'air au moindre obstacle. C'est ça notre credo ? »

- Non, Senseï. Détermination, envers et contre tout. Ne rien laisser nous empêcher d'atteindre notre but.

« Alors... tu vas laisser les doutes prendre le dessus, ou tu vas te battre pour que nous continuions à nous battre côte à côté ? »

- Côte à côte ?...


Zack releva son regard vers ses prunelles sombres. C'était pourtant évident !

« Côte à côte... » sourit-il en regardant le sabre Kitetsu au flan du jeune semi-mink.

Mais oui, tout sabreur laisse son empreinte, une parcelle de lui, sur son arme. Quel idiot !

- Je suis désolé, Senseï... Je... Je ne douterai plus, je ne flancherai plus !

« Doute... mais surpasse le. Flanche... mais relève toi plus fort. Et... dors mieux. Dormir, c'est important. »

Un bref sourire amusé étira les lèvres de Zack. Il hocha la tête, ses tensions évacuées et son bien-être retrouvé. Les pendants de l'oreille se mirent à briller, sous les lueurs d'un rayon de lumière qui écartait les nuages noirs.

« Tu vois, ça ? C'est un premier pas. Aller file, et ne m'oblige pas à revenir te secouer avant un moment, ça interrompt ma sieste. »

Et comment ! Le petit Zack leva la main en s'éloignant du bord de la falaise, alors que son Mentor s'installait près de la tombe de sa mère, en s'endormant, veillant.


Le choc qui réveilla le métis n'était pas aussi doux en revanche. Il sursauta lorsqu'un coup de tonnerre retentit fortement alors que le Navire tanguait plus que de raison. Une tempête ? Une attaque ?! Non ! La pluie, qui commençait à lui cingler le visage, le fit opter plutôt pour la première solution !

Bondissant sur ses pieds, son sac sur lui, le sabreur regarda sa boussole alors que le vent soufflait avec force, faisant dévier le Navire de plus en plus de sa trajectoire en plus des courants violents qui les entraînaient avec.

- Et merde !!! Ian ! Faut ferler les voiles !!! Elles vont se déchirer !!! Aller aller !!!


Bondissant, Zack allait au gouvernail aussitôt pour pouvoir tenir le Navire alors qu'il se faisait secouer dans tous les sens par les éléments, la pluie battante sur le pont.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Wilson
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Dim 23 Juil - 19:13

L'Aube de l'Aventure


Au Cœur de la Tempête





Le dialogue : un bilan mitigé.

Je sens petit à petit l'esprit de mon interlocuteur félidé se renfermer dans son propre questionnement. Il réfléchit, il pèse, il trie les informations en son for intérieur. Puis après avoir poliment décliné l'alcool frelaté qui me sert de potion magique, m'annonce que c'est pas qu'il s'emmerde, mais il est tard (ou l'inverse...), et qu'il va aller récupérer de sa journée plutôt éprouvante en allant se blottir dans les bras de Morphée. Ce n'est pas tant qu'il arrête la conversation d'une simple et unique phrase qui me déstabilise : c'est surtout qu'il le fait avec une simplicité et une conviction rarement observée chez mes contemporains. Qu'est-ce que je peux faire face à tant d'honnêteté ?

Eh ben oui : mes genoux ! Je lève donc ma bouteille à son égard, en haussant les épaules.

"Comme tu veux ! Bonne nuit mecton !"

Le sabreur alla donc se poser contre le bastingage, à proximité du poste de pilotage, comme de bien entendu. La nuit étant claire, je me dis qu'un dodo à la belle étoile serait effectivement fort sympathique. Sur ce, je bondis donc jusqu'au toit du poste de vigie où je m'étale de tout mon long, finissant de savourer ma clope et mon rhum en profitant du panorama imprenable sur le ciel nocturne qui semble fusionner avec l'étendue marine. Les étoiles … Elles sont magnifiques, hein ? C'est vrai, à force on les regarde même plus, mais elles sont vraiment... magnifiques. C'est typiquement ce genre de spectacle qui me remplit le cœur d'un profond contentement, d'une gratitude infinie et qui me rend tout simplement heureux d'être en vie. Un ricanement discret me secoue la poitrine, et je souris de travers en portant le goulot à mes lèvres. C'est une chouette vie quand même.

"Quinze marins sur le bahut du mort...
Yo ho ho, et une bouteille de rhum...
"

L'air frais du grand large et le doux tangage du navire, couplés aux grammes d'alcool que je me suis envoyés, finissent par faire leur job, et en quelques minutes, mes paupières deviennent trop lourdes pour les garder relevées sans m'arracher les muscles du visage. Je rend donc les clés de ma conscience, et m'accorde le petit somme du bienheureux.

Plic...

"Grrrmmh..."

Plic ploc...

"Grmlmlrmph..."

Une drôle de sensation au milieu de mes rêves sans queue ni tête...

Froid sur mon front...

PlicplacplocplicWHOOOOOSH !!!!

Je me réveille en sursaut, battant des paupières pendant que mes sens se remettent progressivement sous tension.

"Hein !? Oùc'estkécaché... Quoi ?"

KRAKOOM !!!

Je reviens complètement à moi, me redressant vivement sur mes coudes. Je suis trempé jusqu'aux os et pour cause : une pluie cinglante s'abat sur l'océan, et donc sur ma couenne joliment offerte aux quatre vents qui rugissent à mes oreilles. J'ai à peine le temps d'essuyer ma face inondée qu'un second éclair zèbre le ciel, provoquant un coup de tonnerre qui déchire l'air dans un fracas de fin du monde. Quant les éléments se déchaînent sur terre, c'est déjà impressionnant... Mais en mer, c'est encore pire ! Le navire ne se contente plus de se balancer doucement : il tangue avec force, s'abattant sur les creux impressionnants qui commencent à se forme, et roule sous l'effet de la houle qui frappe les bords.

Ce n'est pas un simple orage. C'est une foutue tempête !!!

"Putain de merde !!!"

Depuis le pont, j'entends Zack qui seconde mon juron. Sa voix peine à couvrir la distance qui nous sépare à cause du capharnaüm ambiant, mais je perçois malgré tout sa directive : ferler les voiles avant qu'elles ne se déchirent. Bon sang de bonsaï !!! Il a raison !!! Pas le temps de tergiverser : un rayon lumineux plus tard, je suis au pied du mât, la bosse de ris dans la main. Un flash de plus, et je suis en train de courir sur les vergues, une jambe accrochée dans le cordage pour me maintenir en équilibre pendant que je tire les bouts de toutes mes forces pour replier ces voiles de malheur. Autant les focs de proue et la brigantine se laissent relativement faire, autant à partir de la misaine, ça devient rapidement la misère. Je donne tout ce que j'ai, flashouillant et réapparaissant d'un bord à l'autre pour palier à un détail mineur : je suis tout seul pour cette opération épuisante. Sans équipe complète de gabiers pour me filer la main, les miennes souffrent sous la morsure des cordages. Mes biceps hurlent, mais je tiens bon.

Je viens tout juste de replier la grand voile, alors je remonte fissa sur la hune pour poursuivre l'effort... lorsque un mouvement dans l'ombre attire mon regard sur le côté. Je plisse les yeux, scrutant les ténèbres qui s'étendent derrière le rideau de gouttes. On y voit comme à travers une pelle là dedans !!! Oh oh... j'ai un mauvais pressentiment. Tant pis pour la discrétion : Je tend la main et balance un puissant flash lumineux, éclairant la nuit comme un phare au milieu de l'océan.

Et j'ai bien fait, les cocos !!!

Un véritable mur d'eau s'avance vers nous. Difficile de se faire une idée précise du préjudice étant donné la distance qui nous sépare encore, mais c'est un creux d'au moins une quinzaine de mètres qui nous fonce dessus.

"VAGUE SCÉLÉRATE À TRIBOOOOOORD !!!!"


Code by Joy / reworked by Sajnek


Whoop Whoop Whoop Whoop Whoop !!!
Revenir en haut Aller en bas
Zack Kalaan
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Dim 23 Juil - 22:33

- Putain de merde !!!!

Zack s'accrochait à la barre de toutes ses forces, serrant les dents pour le maintenir à flots. Les vagues et le vent étaient sans pitié ! Les éclats de lumières de Ian se mêlaient à deux des éclairs de la tempête qui rageait sur eux. Bordel, elle leur en voulait celle-là !

« VAGUE SCÉLÉRATE À TRIBOOOOOORD !!!! »

Le cri de Ian perça jusqu'aux oreilles de Zack, alors que celui-ci voyait l'ombre menaçante s'élever vers le Navire par le flan droit.

- Oh bon sang... souffla le semi-mink en écarquillant les yeux, dans un moment où tout devenait silencieux autour de lui sous le danger que représentait cette vague monstrueuse. IAN, DESCEND VITE ET ACCROCHE TOI !!!!!

Le Lumineux était en haut et bordel... ils allaient se faire tremper si ce n'était pas pire. Ian avait gobé son fruit du démon. Alors certes, il pourrait se téléporter et tout et tout... mais étant donné la tempête, les éclairs et le chaos qui régnaient, il pouvait vite y perdre ses forces et pire. Non, le meilleur pour le moment, c'était s'accrocher et prier, quand bien même on n'était pas croyant !

- Saloperie... grogna Zack en virant de bord pour tenter de prendre la vague au meilleur angle possible.

Plus le temps de s'occuper d'autre chose. Le New Dawn, comme l'avait nommé Ian, pivota en penchant dangereusement sur le flan. L'angle était encore bon, il n'allait pas se retourner, sauf si le vent virait directement contre leur côté penché, auquel cas, ils étaient foutus. De toute façon, s'ils ne faisaient rien, ils étaient foutus.

- Ian ! Tiens la barre le temps que je monte !

Pourquoi ? Parce qu'il restait encore deux voiles qui risquaient de les porter plus que de raisons alors qu'ils allaient vers la vague. Attendant que son acolyte arrive, il attrapa un coutelas -un objet qu'il tenait de son père- dans son sac et se redressa. Sans même lui demander son avis, il attacha une cordage autour de sa taille et le sécurisa solidement au pilier du gouvernail. Il le regardait droit dans les yeux en s'exécutant !

- Tiens la barre dans cet angle de toutes tes forces. Je reviens ! Faut surtout qu'on garde cet axe, sinon on va à la flotte et le navire est détruit, ok ?! Utilise tes jambes s'il le faut ! Et bordel, accroche toi !

Pas question d'y rester ici et maintenant alors que son Mentor venait de le remettre sur pattes ! Son sac et Sandai Kitetsu en sûreté, Zack fila et grimpa agilement sur le mât de la grand hune qui menaçait de se déchirer à tout instant. Le coutelas entre ses dents, s'accrochant dans les cordages, souple et agile, le jeune sabreur utilisait toutes ses ressources de son sang de Mink pour aller aussi vite que possible. Il n'aurait pas le temps de tout accrocher... Le vent les poussait inexorablement vers la vague scélérate, qui elle était portée par son courant destructeur. Sans compter la dernière voile au sommet également.

Désolé Ian, mais y'aura probablement atelier couture après, si ils en ressortaient vivants !

Son bandana rouge autour de la tête, Zack monta à la base des voiles pour ensuite prendre son coutelas et trancher les cordes mais s'arrêta. Il cogita en voyant la vague toujours plus proche. Et si...

Le vent tournait pour les prendre de derrière, les poussant plus fort... mais avec les voiles actuelles déjà ferlées, ce n'était pas trop rapide pour risquer de briser le navire contre la vague. Par contre, pour ressortir, ils auraient besoin de plus de poussée encore. Parfait.

- IAN ! CONTINUE DE TENIR COMME CA ! TOUT DROIT DANS CET ANGLE ! ON PASSE AU TRAVERS !

Zack crapahuta jusqu'à la grande voile et se cala en s'attachant aussi pour se tenir au mieux. Ca allait secouer... Heureusement qu'ils n'avaient rien de bien lourd en cale. Le Navigateur planta son coutelas dans le mât pour avoir une accroche supplémentaire alors que l'eau arrivait en face.

- RETIENS TA RESPIRATION ! ON LA PREND !

L'angle optimal, le Navire pas trop long, juste assez lourd mais pas trop... Pourvu que Ian se soit attaché correctement ! Le creux devant la vague fit pencher le New Dawn en avant, le faisant piquer vers la base de la vague, juste dans le bon axe. Inspiration profonde, on retient son souffle le temps de traverser ! Et voilà donc le plongeon du Navire dans la vague, poussé d'abord vers le fond par la force de l'eau, mais qui bien vite fut rejeté en arrière. Le timing devait être parfait. Pas trop tôt, ni trop tard. Le Navire remonta alors brusquement, montant vers la surface, mais le courant menaçait de l'entraîner sur la vague en arrière. Ce qui aurait pour résultat de leur faire faire un surf momentané sur la vague avant de les briser en les faisant chavirer sur son dos avec le mauvais angle de reprise.

C'est alors que Zack, à peine à l'air libre avec Ian et le New Dawn, retira son coutelas du mât qu'il avait enlacé pour le plongeon, et aussitôt il trancha les cordages de la grande voile qui se déploya alors soudainement pour se gonfler du vent qui soufflait derrière eux. Un instant, le New Dawn quitta la surface de l'eau dans un bond et y retomba en glissant pour repartir en avant de plus bel !

Zack perdit un instant l'équilibre mais se raccrocha au mât de toutes ses forces. Il redescendit le plus vite possible rejoindre Ian. Ses bras étaient tendus par l'effort, mais ils n'étaient pas encore totalement hors de danger. Il fallait reprendre les commandes et les sortir de cette tempête !

- Ian ?! Ian, ça va ?! hurlait-il pour avoir un signe de son camarade alors qu'il descendait sur le pont inondé. IAN !!!

Le passage sous l'eau l'avait probablement sonné ou plus ! Pourvu que son cordage de survie ait tenu !
Revenir en haut Aller en bas
Ian Wilson
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Mar 25 Juil - 22:58

L'Aube de l'Aventure


Au poil de coquillage !





Là, ça pue la merde de chez merde, les cocos !

Zack me hurle de descendre pour m'accrocher à la ligne de vie. Pas le temps de glander, ni même d'hésiter. Je rassemble mes mains au niveau de mon torse...

"Mirror Master !"

… et je réapparais aux côtés du navigateur, alors que celui-ci vire soudain de bord, mettant le cap droit sur le mur d'eau qui nous fonce dessus. Sous mes yeux ébahis, il me demande de tenir la barre pendant qu'il monte. Je vais pour lui demander s'il n'est pas complètement timbré, mais il s'accroche un bout autour de la taille, histoire de s'arrimer solidement au mât de misaine. Le voici donc ficelé comme un rôti.

"Mais... Mais qu'est-ce que tu fous ?!?"

Il m'explique alors le but de la manœuvre, et je dois admettre mes petits amis que je pense à ce moment là que mon très estimé ami a définitivement tourné la carte. Je lâche une série de touts petits pets heureusement couverts par le fracas de la tempête, mais ça n'aide en rien à réduire cette angoisse qui me noue les entrailles. J'ai à peine le temps de reprendre mon souffle pour lui expliquer mon point de vue que le Tigre rouge bondit sur le cordages, grimpant vers la voilure qui claque dans la tourmente, ce qui me laisse juste le temps de me saisir du gouvernail avant que celui-ci ne se mette à tourner comme une toupie.

"Et merde !"

Je cale la roue de bois avec ma puissante jambe droite, ce qui me donne juste assez d'allonge pour agripper une ligne de vie, que j'accroche moi aussi vivement autour de ma taille, Probablement plus serrée que de raison, mais compte tenu de ce qui nous attend, j'ai peut-être pas tord. Le navire grince tout son soûl, et je serre les dents pendant que Zack grimpe, grimpe, et atteint finalement la grand hune. Je le vois hésiter -enfin, je vois sa silhouette marquer un arrêt - , puis...

Passer à travers une vague de cette taille ???

De quoi ?

"DE QUOI ???? MAIS T'AS CRAQUÉ TON BANDANA OU QUOI ??? ON VA CREVER COMME DES BULLES DE MALABAR !!!"

La scélérate se rapproche. Trop tard pour faire marche arrière.

Là, j'en mène vraiment pas large, les amis.

"Oh le con... Oh le con..."

Dire que je m'accroche de toutes mes forces comme si ma vie en dépendait, ce serait un doux euphémisme. Je serre les fesses si fort qu'en me collant un noyau d'olive dans l'oigne, j'en ferai de l'huile. Vous me prenez pour une flipette ? Bande de sagouins, va... Je sais ce qui m'attend, pour l'avoir éprouvé. Même si ça passe, ça va être ma fête.

Impact dans 5... 4...

"Ohleconleconleconleconleconlecon...."

Le navire pique du nez dans le creux de la vague, prenant une vitesse assez folle et me me faisant remonter mes intestins dans la gorge au passage. Je serre tellement la corde que mes jointures blanchissent.

3... 2...

Le New Dawn commence à remonter le mur aqueux, luttant bec et ongles avec ma jambe contre le gouvernail. Le point de décrochage n'est plus très loin...

Je retiens ma respiration.

PLOUF !!!

La masse d'eau qui submerge le pont m'écrase purement et simplement. Instantanément, je sens toutes mes forces s'évanouir, m'être arrachée par l'océan hostile. Je paye là le prix de mon immense pouvoir, le tribut de ma puissance surnaturelle, bien ironique dans ce monde recouvert à 90% de mers. La petite minute que dure notre remontée me semble durer une éternité, et malgré toute ma volonté, je ne suis déjà plus qu'un ver au bout d'un hameçon, ballotté au gré des courants au bout de ma ligne de vie qui tient par un miracle qui ne peut qu'être l'œuvre d'un dieu qui m'a à la bonne, et qu'il faudra que je me rappelle de remercier si je survit à tout ça.

M'emportent les ténèbres...

C'est la voix de Zack qui me tire de l'obscurité. Dans un éclair de lucidité, je reviens à moi, affalé contre le bastingage, et la première chose que je vois, c'est le gouvernail qui tourne à une vitesse folle sous la pression des éléments déchaînés. D'un spasme presque incontrôlé, je jette ma jambe en avant. Avec un craquement sonore qui se répercute dans tout le navire, j'arrive à le stopper, et c'est alors que je suis pris de la quinte de toux de ma vie. Je gerbe toute l'eau que j'ai dans mes poumons en feu, ainsi que le riz que j'ai mangé tout à l'heure. Je reprend mon souffle comme mon équilibre : avec difficulté, et en jurant comme un charretier. Mon ami navigateur redescend du cordage, visiblement inquiet de mon état. Je clignote pour lui répondre. Je suis encore faible. Vu ce que j'ai pris, en même temps, je m'en tire pas trop mal...

Par acquis de conscience, je projette un rayon lumineux tremblotant sur la surface de l'océan.

Rhaaa mais c'est pas vrai ?!!?

"ÇA VA !!! JE VAIS BIEN !!! MAIS ON EST PAS ENCORE SORTIS DE CETTE GALÈRE !!! Y'A DEUX RÉPLIQUES QUI SE POINTENT !!!! ACCROCHES TOI !!!"

Je donne un coup pour faire rouler la barre à tribord, histoire de prendre la petite sœur de cette vague de malheur qui a bien failli avoir notre peau avec le même angle. Pourvu que Zack tienne bon...

"MAGNES TOI DE REVENIR !!! JE SUIS PLUS EFFICACE AVEC LES VOILES QU'AVEC LA BARRE !!!"


Code by Joy / reworked by Sajnek


Whoop Whoop Whoop Whoop Whoop !!!
Revenir en haut Aller en bas
Zack Kalaan
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Mer 26 Juil - 10:05

Redescendu sur le pont, Zack se précipita vers Ian, alors que celui-ci lui gueulait de revenir à la barre. Et il annonça, pour leur plus grand plaisir, que deux autres vagues arrivaient. Certes, de moindre intensité, mais il allait falloir les gérer aussi !

- C'est bon, laisse moi le gouvernail, je gère ! lui fit-il, tout aussi trempé jusqu'aux os. Fais en sorte que les voiles tiennent bon ! Faut qu'on profite de la poussée du vent sans qu'il les déchire ! Déploie les autres, il faut qu'on ait un maximum de vitesse !

Bordel, les éléments leur en voulaient cette nuit ! Mais pas question de leur céder un pouce de leur vie ou du Navire sans leur faire la nique !

Les yeux rouges de Zack parurent s'intensifier. Ian avait idéalement replacé le New Dawn pour prendre la seconde vague. Mais celle-ci ne se comportait pas comme la première. Elle commençait déjà à retomber en rouleau sur elle-même. Etrangement... le semi-mink se mit à sourire. Il entama une rotation de la barre pour que le Navire se place encore plus de côté par rapport à la vague. Il se mit même à rire et balança à Ian :

- HE, IAN ! VAS-Y LACHE TOUTES LES VOILES ! LE VENT TOURNE BON ! ET PROFITE !!!

Aller savoir s'il perdait la raison ou s'il voulait les mener à la mort sous ce paysage en sons et lumières. Mais toujours est-il que le sabreur visait et bientôt le New Dawn amorça une approche par la base de la seconde vague, sous un angle qui ne leur permettrait certainement pas de plonger sous elle comme la précédente.

La vague était plus courte et petite, mais tout de même assez impressionnante. Cependant, plonger à nouveau serait une catastrophe pour l'état de Ian, qui avait réussi à se remettre miraculeusement rapidement de leur bref séjour sous les ondes. Il fallait qu'il puisse avoir toutes ses forces en cas de problème plus majeur auquel Zack ne pourrait probablement rien faire.

Néanmoins, le Navigateur avait l'air d'avoir une idée précise en tête. Une idée de Fou, mais une idée ! Ian se voyait rapprocher de la vague comme si Zack cherchait à lui en faire toucher le sommet. Mais que nenni ! Bientôt la base de la vague fut atteinte et le métis hurla à nouveau :

- ACCROCHE TOI ! JE VAIS TE FAIRE AIMER L'EAU ET LES VAGUES, MOI !


Ok, il devait sans doute chercher à le tuer. Mais non, vous dit-on !

Le New Dawn prenait de la vitesse, poussé par un vent de tous les kamis. Au lieu cette fois de piquer du nez dans l'eau, celui-ci releva la « truffe » pour attaquer la vague de flan en remontant dessus, tandis que celle-ci retombait sur eux, comme pour les dévorer ! Et voilà un magnifique rouleau géant pour surfer en navire !!!

- WAHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!! hurla Zack, tout sourire. C'EST PAS EXTRA CA, IAN ?! T'AS JAMAIS CARESSE LES VAGUES D'AUSSI PRES COMME UNE DEMOISELLE !!!

Le rouleau offrait à la fois puissance et couleurs impressionnantes sous les éclairs qui traversaient son corps translucide. Les reflets se répercutaient dans les iris rouges du semi-mink qui avait l'air aux anges ! Il avait perdu une case de raison dans l'affaire, probablement ? Aller savoir.

L'air plus déterminé, souriant et assuré que jamais, celui-ci contrôlait le New Dawn, la barre dans ses mains qu'il manipulait avec une souplesse digne d'un amant avec les courbes de ses partenaires. C'était une course avec le rouleau immense, qu'il défiait lui-même en dévoilant ses crocs alors que derrière eux, la vague se refermait à une vitesse incroyable. Au bout d'un temps, qui pouvait paraître longuement en suspension, la vague allait réussir à les avaler tout cru, mais trop tard ! Elle se referma alors que le New Dawn passait de justesse à sa sortie, et elle ne lui lécha que la poupe ! Dommage pour elle !

- LOUPE MA GRANDE !!! rit le sabreur alors qu'il repositionnait le Navire pour essayer de s'éloigner de la tempête cauchemardesque.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. C'est que Ian avait parlé de deux petites sœurs. Et la dernière n'était pas prête à s'offrir aussi bien que la précédente. Non, elle leur fonçait dessus, plus rapide, entraînée par le courant de son aînée. Ah, là... ça allait être impossible de lui faire face, par dessous ou par dedans... ni même par-dessus.

- IAN... ? C'EST LE MOMENT POUR TOI DE JOUER AU HERO LA !


Certes, elle était plus petite que les deux autres, mais elle avait la puissance et la taille nécessaire pour les faire chavirer. Zack espérait que le pouvoir de Ian pourrait leur être salvateur cette fois, car de son côté, même s'il était doué pour naviguer, il ne pourrait pas faire grand chose à part se tenir au gouvernail et manier le New Dawn pour leur éviter le pire en serrant les dents.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Wilson
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Ven 11 Aoû - 17:19

L'Aube de l'Aventure


Dégager le passage





J'entends à peine les instructions du Démon Rouge qui reprend d'une main de maître sa place à la barre. Les dents serrées et une migraine de tout les diables me taraudant le crâne, je courre sur les mâts et les vergues, m'acharnant à défaire le dur et périlleux labeur abattu quelques minutes seulement auparavant : lâcher les voiles que je me suis cassé le cul à remonter. Mais honnêtement, je reste d'un calme olympien, malgré l'urgence et l'absurdité de la situation. En d'autres temps, d'autres lieux, j'aurais sûrement pris la mouche. Je me serai insurgé contre la directive de Zack, aurait pensé qu'il se foutait allègrement de ma gueule. Mais là, en cet instant précis, une curieuse sérénité m'emplit.

Je lui fait confiance.

Perché sur la hune, accroché au cordage d'une main et tenant le bout de la grand voile dans l'autre, j'attends le signal, le moment idéal pour lâcher les chevaux. Et quant le navigateur me le hurle, je m'exécute. La voile se déplie dans un claquement sonore, et le navire semble bondir en avant, s'enfonçant dans le rouleau aqueux à fond de train. Une étrange alchimie opère, et avant même de m'en rendre compte tout a changé. La peur, la douleur, la colère, le doute et l'inquiétude se sont mués en une sensation inhabituelle. Je suis là, dans ce tourbillon de vent et d'eau, au cœur de ce cyclone promettant une mort affreuse et menaçant de m'emporter corps et âme à tout instant...

… et moi je souris.

Je tends la main pour caresser le mur d'eau qui frôle le grand mât, et tandis que le navire file toutes voiles dehors, l'exultation quasi bestiale de Zack provoque chez moi l'embrasement d'un feu que je croyais éteint depuis longtemps. Sans même m'en rendre compte, mon propre rire, un rire à mi-chemin entre la franche poilade et le rugissement, vient se mettre à l'unisson du sien.

"WHOOOOOOHOOOOOO !!! "

Putain que c'est bon d'être en vie !! Et avec ça, le semi-mink semble être entièrement d'accord.

Nous ressortons du tube géant au moment où il s'affaisse, permettant à Zack une ultime raillerie à son encontre. Mais notre allégresse ne dure qu'un instant, car la dernière des trois sœurs tapedur pointe le bout de son museau. Et cette fois, pas moyen de la passer dans le feutré : on va se la manger en pleine poire. Et bien évidemment, mon très estimé navigateur me suggère fortement de faire quelque chose.

Mais comme pour répondre à ce géant de ténèbres qui nous fonce dessus, ma jambe droite devient un véritable rayon d'énergie tandis que j'y charge ma puissance.

"DROIT DEVANT, ZACK !!! TOUTE LA VOILE AU VENT !!!"

J'attrape un bout d'abordage, le tenant fermement dans ma paume dévastée qui, pourtant, ne tremble plus. Un mince sourire narquois éclaire mon visage. Je respire un grand coup, puis je bondis en arrière, les bras écartés tel un trapéziste. Lorsque j'arrive au bout de ma course, la corde se tend, je donne juste ce qu'il faut d'impulsion, et j'entame alors le tour de balançoire de ma vie. Ça s'en va...

… et ça revient ! J'arrive au plus fort de l'élan au moment précis où la scélérate menace de nous engloutir. Mais ça, c'était sans compter sur Ian Wilson, ma cocotte.

"DEITEKEEEEEEEEEEEEE !!!!"

Je lâche la corde, ce qui me propulse vers le mur d'eau auquel j'assène mon plus puissant coup de latte. Mon pied percute la masse liquide avec une telle force que je fend littéralement la vague en deux dans une gerbe de gouttelettes et un choc assourdissant. Le passage est dégagé pour le New Dawn qui s'engouffre dans ce défilé incertain qui nous offre une vue imprenable sur les entrailles de la mer, pendant quelques instants du moins. Je retombe sur le pont au moment où nous sortons, les mains dans les poches, trempé jusqu'aux os, mais souriant.

"C'est quand même pas une petite vague qui va m'empêcher de devenir Roi des Pirates ! Non mais !"

C'est alors que j'éclate de rire, comme un perdu. Ma bravade ne trompe personne : c'est uniquement parce que c'était la plus petite des trois que j'ai pu le faire. Mais ça me fait réaliser quelque chose de très important. J'ai encore des progrès à faire, et je ne suis pas invincible. Quelque part, c'est rassurant.

Nous quittons progressivement la zone de la tempête...


Code by Joy / reworked by Sajnek


Whoop Whoop Whoop Whoop Whoop !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] L'Aube de l'Aventure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» Partons à l'aventure !
» Une bataille à l'aube...
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» Event RP "aventure"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Shin Jidai :: Les mers :: Les Blues :: East Blue :: Mer d'East Blue-
Sauter vers: