lienlien

N'oubliez pas de voter tous les deux heures!


Une nouvelle histoire, une nouvelle vague... Quelle sera votre voie?
 

Partagez | 
 

 [FB] L'Aube de l'Aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ian Wilson
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Lun 24 Avr - 21:33

L'Aube de l'Aventure


Quand ça dérape modèle géant





C'est dans ces moments là que je me pose des questions existentielles, les amis. Par exemple : Suis-je vraiment un gros pébron pour avoir provoqué ce mec ? N'aurait-il pas mieux valu que je lui propose simplement de croiser le fer en toute amitié plutôt que de le faire sortir de ses gonds ? Ce à quoi vous me rétorquerez sûrement que ça ne sert à rien de ressasser ce à quoi on ne peux plus rien faire, bande de clampins que vous êtes ! Bon, soit, je vous l'accorde...

Mais la mélasse dans laquelle je me suis fourré comme un gland, comment je fais pour m'en sortir ? Parce que bon, entre ses coups d'épées et mes parades approximatives, je me dit que dans le pire des cas, il n'est pas vraiment en mesure de me blesser. Mais comment je fais pour ne pas lui arracher la tête en ripostant ??? C'est que j'ai pas envie de le blesser, mon navigateur ! Mais quel con, mais quel con...

Bref, c'est ce à quoi je pense sous le déluge de coups experts qui Zack me fout sur le râble. Je ne suis pas spécialement doué pour la réflexion, mais alors en essayant en plus de contrer un bretteur de son acabit... Mine de rien, il me mobilise pas mal de ressources, le salopiot ! Je ne vois venir ses feintes qu'au dernier moment, et si ma lame avait été faite d'acier, son poids m'aurait déjà endoloris les bras tant mes mouvements sont chaotiques par rapport aux siens, mortels et précis. Il y a juste une petite chose qui me chiffonne... Il sait pertinemment qu'il n'est pas en mesure de me découper la couenne, alors qu'est-ce qu'il cherche à...

"WHooohlà !!!"

Porté par mes esquives intempestives, je me retrouve les reins contre la balustrade, en équilibre précaire sur un pied, le tronc balançant dangereusement au dessus de l'océan. C'est alors que je vois l'iris rouge du Zack s'étrécir jusqu'à ne devenir qu'une fente mince, tel un félin prêt à bondir sur sa proie...

Oh le bougre ! C'était ça son plan ! Me foutre à la baille !!!

Son sabre s'abat avec une véhémence telle que si je pare avec ma lame, vu le peu de force que j'ai dans les bras, la charge qu'il imprime au reste de son corps me fera passer par dessus bord. Mais c'est qu'il veut vraiment me tuer, l'animal !!!

Par pur réflexe, j'émets un bref flash lumineux aveuglant. Vu la sensibilité de ses yeux, j'ai presque de la peine pour lui. Mais ça le déconcentre la demie-seconde nécessaire au rétablissement de mon équilibre. Inversant la prise sur ma lame, je la coince dans les barreaux de la rambarde pour assurer mon appui, et cette fois, c'est avec mon pied que j'arrête son attaque. Ma semelle vient bloquer la garde de son sabre dans un choc qui se répercute sur les flots.

Je ne souris plus.

"D'accord ... "

Sans lui laisser le temps de répondre, ma jambe d'appui quitte le sol, se repliant en l'air avant de venir frapper Zack à la poitrine. Je frappe avec la plante du pied, non dans le but de lui faire vraiment mal, mais dans l'intention de le repousser suffisamment pour temporiser la situation.

Je me fais craquer le nuque, tandis que ma lame lumineuse disparaît. Il veut la jouer sérieuse ? Très bien, si il y tient, je ne l'insulterait pas en me retenant alors... Mais encore une fois, je l'attend. Je profite du court répit que j'ai pour tenter de calmer la situation. Et de comprendre un peu l'énigme de sa personnalité.

"Très bien. Je reconnais que tu te bats de tout ton cœur. Mais dis moi un peu... qu'est-ce que j'ai put dire qui t'as mis dans un tel état, bordel de merde ?!?"


Code by Joy / reworked by Sajnek


Whoop Whoop Whoop Whoop Whoop !!!
Revenir en haut Aller en bas
Zack Kalaan
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Mar 25 Avr - 1:37

C'est ça, il y était presque... ! Encore un peu... Merde !

Le Lumineux s'était rendu compte à la dernière seconde qu'il était sur le point de finir à l'eau. Et en guise de défense, à la plus grande douleur oculaire du semi-mink, il lui balança un flash de lumière qui le prit par surprise et lui fit pousser un cri indéfinissable en le faisant reculer suffisamment pour que Ian se reprenne. Il a manqué la flotte de peu !!! Bordel !

A peine sa vue brouillée, Zack sentit un coup puissant lui arriver au plexus. Le souffle coupé, il se sentit projeté sur le pont et se réceptionna sur le dos, toussant et secouant la tête. Sa vue revenait peu à peu alors il se relevait agilement en prenant appuis en arrière ses mains et ses épaules afin de soulever ses jambes et de se remettre à l'endroit sur ses pattes. Sandai était à côté de lui, revenant dans sa main aussitôt. Le coup avait été suffisamment fort sur sa garde en plus du coup à son torse pour le lâcher. Quel... honte...

Mais au moins, il était à nouveau dans sa main, prêt à frapper de nouveau.

Et voilà que le Blondin reprenait sa parlotte. C'était une manie ! Et c'est un grondement qui résonna derrière son poitrail, une main dessus alors qu'il tentait de reprendre de l'air convenablement.

- Tu... parles... toujours trop... grogna le Démon Rouge, toujours en Rage. Mais... tes paroles... comme tes actes... sont mensonges... et faux-semblants...

Ses épaules roulèrent un peu dans un craquement fort sous la tension permanente que sa Rage lui imposait. Cela décuplait sa force, et le reste de ses aptitudes physiques, mais en contrepartie, il aurait besoin d'un putain de repos après ça... s'il ne mourrait pas suite à cette confrontation. Son regard de sang traduisait pourtant toute sa détermination derrière cette Rage. Cette détermination qui avait fait de Roronoa Zoro la Légende qu'il était devenu !

- Tu n'es qu'un type qui juge sans savoir... Ian Wilson... fit le Démon Rouge de sa voix bestiale en pointant Sandai Kitetsu vers le blond. Comme la majorité de ceux de ton espèce... Ca te va bien de faire le supérieur avec moi, entre ta taille et ton fruit du démon que tu as ingurgité... Mais sache que je ne m'arrêterai pas tant que tu n'auras pas payé pour les injures humiliantes et abaissantes que tu m'as faites.... J'ai promis de ne pas tuer ceux d'avant... mais... je n'ai pas promis de pardonner à ceux d'après qui se moquent et se servent de moi... Dans tous les cas, tu seras perdant, que j'y laisse la vie ou non. Tu finiras à la flotte... ou tu me tueras... Mais tu te retrouveras alors sans le Navigateur que tu as embobiné... Et tu te démerderas sur East Blue pour arriver à bon port sur ce Navire...

Sandai vibrait de plus en plus dans sa main, emporté par la Rage de son Maître. Du sang... il en voulait... Il n'en aurait malheureusement pas avec un individu comme Ian. Mais il pouvait aider son Maître à le vaincre de bien d'autres manières.

Il fallait qu'il l'oblige à utiliser ses capacités maintenant. Ce serait risqué, mais Zack avait cette Foi inébranlable dans sa conviction, son rêve et son espoir d'être le digne Héritier de Roronoa Zoro. Sa détermination avait payé déjà pour retrouver le Kitetsu, aujourd'hui, elle devait lui servir à prouver sa valeur et à remettre ce gars à sa place.

Dans un nouveau grognement inhumain, le Démon Rouge repassa à l'attaque. Son but était de forcer Ian à utiliser sa panoplie de lumière et de le propulser suffisamment loin de lui pour qu'il utilise son fameux « Mirror Master », dont il avait l'air si friand, afin de le rejoindre ou de l'attaquer.

Et là... il serait fichu.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Wilson
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Mar 25 Avr - 4:49

L'Aube de l'Aventure


Choc des cultures





Mensonges et faux semblants ? Mais qu'est-ce qu'il me chante, l'oiseau ???

La tête penchée sur le côté comme un clebs qui comprend pas pourquoi on lui gueule dessus, je regarde d'un œil interloqué et circonspect le Zack qui, se remettant de mon attaque, masse son torse endolori en me défie de la pointe de sa lame(èche!) en me crachant sa colère au visage. Okay, même si je comprend pas tout, je crois deviner que mes soupçons étaient fondés : Il a vraiment TRES mal pris ce que je lui ait dit. Ça, c'est la meilleure de l'année. Le mec, il me bâche, me chambre, se paye ma fiole et se fout de ma gueule de long en large depuis que je le connaît, et quand je lui retourne la politesse pour l'enjoindre à calmer sa morgue à mon égard, il pète les plombs !

Là je dois dire que ça me fout un peu en pétard. Les yeux momentanément clos, je me sors une cigarette pour remplacer celle qui a fini par dessus bord dans notre échange de tout à l'heure. Il est vrai qu'il soulève un point important : qu'il me foute à l'eau ou que je l'avoine un peu trop fort, et je me retrouve comme un gros faisan au milieu de l'océan sans savoir quoi foutre. C'est vrai, un point pour lui. Mais pourquoi est-il aussi jusqu'aubouttiste, à la fin ?!? J'ai pas insulté sa mère, et j'ai pas baisée sa femme (ou alors j'étais pas au courant, promis!) !!

Décidément, je suis tombé sur une sacrée tête de pioche. Il y a quelque chose qui m'échappe encore, un détail capital. Hochant négativement la tête sans le quitter des yeux, je pousse un léger soupir.

"T'as fini de j..."

Zack ne me laisse cependant pas le temps de finir ma phrase qu'il se jette sur moi dans l'intention évidente de m'avoiner la couenne. Encore une fois, je bloque sa charge d'un coup de pied magistral dans sa garde, et profite des quelques secondes d'accalmies pour rapprocher mon visage du sien et lui grogner dessus d'un air aussi vénèr' que lui.

"RAH Mais des engins comme toi, ça devrait être fourni avec une notice !!! C'est bon, j'ai capté que je t'avais foutu en rogne !!!"

Je pivote sur mon appui en accompagnant l'axe initial de son attaque pour dévier son bras portant le sabre vers l'extérieur et, tel une toupie, lui assener un bon coup de latte en retour dans les côtes. Ça ne devrait pas le propulser trop loin si jamais je touche, mais ça devrait lui couper le souffle en le faisant reculer de quelques mètres. Je n'oublie pas que je suis toujours dangereusement prêt du bastingage, et je bondis donc vers le centre du pont, crachant un nuage de fumée.

"C'est la plus belle de l'année celle-là ! Môssieur me chambre à longueur de temps, et quand je lui dit qu'il me cause un peu trop gras à mon goût, Môssieur se sent insulté ! Crime de lèse-majesté !!! Et quant je lui propose un petit duel amical : faut régler ça dans le sang !!! Ah non mais des fois j'vous jure !!! Tu veux pas m'expliquer clairement ce que tu me reproches, non?!"

Je ne le lâche pas des yeux, et reste sur la défensive. Mon but n'a jamais été de lui faire du mal... Je ne prendrai pas non plus le risque d'utiliser mes pouvoirs à la légère. Il veut la jouer réglo ? Je vais la jouer réglo.

"Après, si t'es plus à l'aise avec les notions concrètes, je peux te proposer mon pied dans les noix... Parce qu'au bout d'un moment, il va falloir envisager la possibilité de me lâcher la collerette !"


Code by Joy / reworked by Sajnek


Whoop Whoop Whoop Whoop Whoop !!!
Revenir en haut Aller en bas
Zack Kalaan
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Mar 25 Avr - 14:07

Il lui avait laissé trop de temps encore ! Voilà que son attaque était bloquée de nouveau, et c'est un grognement frustré qui sortit de la gorge de Zack. Alors que le Blondin rapprochait sa tête de la sienne, lui vociférant qu'il avait capté, le Démon Rouge manqua de finir la distance entre eux pour lui mordre le nez. Mais encore trop tard ! Le Lumineux lui envoya un coup de pied dans le flan version projection encore une fois. Zack grimaça alors qu'il se réceptionnait encore contre le pont de bois, son épaule tapant lourdement dans la base du grand mât plus bas.

La douleur le lançait maintenant au torse, aux côtes et dans l'épaule gauche. Mais c'était loin de l'arrêter ! Se relevant, un peu plus difficilement, le jeune métisse gardait contre vents et marées son sabre en main. Comment ça un duel amical ?! Il se foutait encore de lui ! Lui expliquer clairement ?! Ce type n'avait donc vraiment pas de cervelle à ce point ?!

- Tu veux faire dans le coup bas ?... grogna le Démon Rouge à la dernière bravade du Blond. Ca ne m'étonne même pas...

Se tenant l'épaule un instant avec le pommeau de Sandai contre lui... Zack sentit qu'il n'arrivait pas à la bouger. Mince... Elle était déboîtée. Avec une nouvelle grimace, sans remettre le Kitetsu dans son fourreau, il prit appuis contre le mur de bois derrière lui, ne quittant pas Ian de ses yeux rouges, avant de respirer un grand coup et se remettre l'articulation en place. Le son était violent, douloureux et Zack ne put s'empêcher de pousser un cri grondant alors que son épaule se replaçait correctement sous le choc qui lui avait imposé.

- Ce que je te reproche... grogna-t-il à moitié, le fixant droit dans les yeux, au travers de ses lunettes noires. Tu envoies des pics à longueur de temps... amical... sans fin... Tu m'as fait croire que tu m'appréciais... juste pour te servir de moi et ma connaissance de la navigation... Mais dès qu'on fait comme toi... juste pour... s'accorder avec toi... apparemment tu te sens obligé de te montrer désobligeant et insultant... Je n'ai jamais attaqué ni ton sang, ni tes rêves, ni rien de ce qui faisait de toi ce que tu étais... Je n'ai pas touché à quoi que ce soit t'appartenant sans ta permission... C'est toi... qui ne supporte apparemment pas qu'on te rende à peine le dixième de ce que tu fais continuellement autour de toi... Tu veux être un Capitaine et même un Roi des Mers ? Laisse moi te dire qu'entre ton racisme, ta suffisance, ton mépris et ta complaisance, tu n'iras jamais aussi loin que le Capitaine Luffy et son équipage... ! Et je ne te laisserai jamais me dire que je ne suis pas digne de Roronoa Zoro ! Tu m'entends ?! Ni toi, ni personne d'autres ! Et je suis prêt à te le prouver, ainsi qu'au monde entier, encore et encore tant qu'il me reste des forces !!! Peu importe que tu sois plus fort que moi ou quiconque !!! J'espère que je suis clair et que ça se gravera dans ton crâne une bonne fois pour toute !!!

Grimaçant, l'épaule toujours douloureuse, Zack regarda le Kitetsu dans sa main. Et lui ? Est-ce que son comportement en cet instant était réellement digne de Zoro, comme il le criait ?... Est-ce que Sandai était là pour servir sa colère et sa Rage ?... Est-ce que ce duel était véritablement fondé et défendait-il l'Honneur du combattant qu'il se voulait être ?...

« Ne haï pas les Humains... Ils ne sont pas tous comme tu le penses... Donne leur une chance... Même à ceux de notre Village... Pardonne leur les jugements hâtifs... Montre leur qu'ils ont tord... comme ton Père... »

- … Jamais... Non... souffla le jeune sabreur extrêmement bas, qui songeait alors à son défunt Père.

Il n'arrivait pas à leur pardonner. Il ne pouvait pas. Sa mère était morte il y a encore si peu... Même les quelques petites années derrière ne suffisaient pas encore à Zack pour arriver à excuser aux Villageois de son île leur comportement, qui lui avait pris ses deux parents. Ian avait eu, à ses yeux, le même comportement... Le Démon Rouge souffla fort, l'émotion vive qui le tenaillait aux entrailles vacillant entre sa Rage... et un profond Désespoir.

- Je suis pas là pour être ton jouet, Ian Wilson... fit-il en relevant un regard emplit de cette Rage continuelle qui était en lui. Ni pour me battre pour ton plaisir... ni pour ton envie de montrer que tu es supérieur à moi ou n'importe qui d'autres. Moi je n'ai pas mangé de Fruit du Démon et je ne suis pas Humain. Mais ça ne veut pas dire que je me laisserai faire par tes paroles ou tes actes. J'ai juré de ne pas attaquer les Humains à vue... mais pas de ne pas réagir quand ils veulent me rabaisser et essayer de remettre en question qui je suis. Ce que je veux être. Quitte à y laisser ma vie, même contre un type comme toi qui veut simplement faire le beau et étaler sa puissance. Je ne porte pas que mes convictions en moi, je ne fais pas tout ça juste pour moi. Ne t'en déplaise, je prouverai à n'importe qui que j'ai été choisi et que je suivrai les traces de mon Mentor... Rigole et amuse toi tant que tu veux des autres, mais je n'aurai jamais osé remettre en question qui tu es comme tu l'as fait avec moi.

Roronoa aurait-il continué le duel, pour l'honneur ? Mais si le duel n'avait rien de tel, si ça avait été juste pour le provoquer, lui faire perdre son temps, ou juste qu'on s'amuse avec lui ?... Qu'aurait-il fait ?... L'image de son Mentor, qui lui vint en tête, l'incita alors à avoir la conduite la plus juste possible. A vrai dire, Zack savait qu'il n'était pas infaillible non plus. Sa Rage l'avait emporté si vite... Et Ian Wilson... n'était qu'un idiot parmi les idiots... Fallait-il perdre son temps et son énergie face à un homme sur lequel il s'était tout simplement trompé ? Il le mépriserait quoi qu'il arrive, étant donné qu'il était de toute manière bien plus fort que lui. Zack lui avait montré qu'il n'avait pas eu peur, qu'il était prêt à aller jusqu'au bout. Mais ce duel... n'avait plus aucun sens maintenant. Il était entré dans son jeu et s'était fait avoir en beauté.

- Tu as gagné, Ian Wilson... souffla le Démon Rouge, rengainant son Sandai Kitetsu dont la vibration s'était apaisée en même temps que la Rage de son Maître. Tu es plus fort que moi. Je vais t'amener comme convenu à Loguetown. Une fois là-bas, tu me payeras ce que tu me dois et nos chemins se sépareront. Je ne veux plus te revoir, mais si nos chemins se croisent à nouveau...

Son regard rouge et intense croisa celui de Ian comme si les lunettes n'offraient aucune protection suffisante pour qu'il se plante dans ses prunelles.

- Sache que je me serai entraîné encore et encore d'ici là. Je te croyais différent des autres. Je me suis trompé. J'y ai cru, l'espace d'un instant, naïvement. Mais tu n'es pas quelqu'un d'amical ni d'ouvert comme je le pensais. Autant pour moi. Je ne répondrai plus à tes provocations et tes envies de combat. Tiens toi juste suffisamment tranquille et loin de moi durant le reste du trajet... Tu auras ton navire et moi mon embarcation, une fois à bon port. Là-bas, tu trouveras d'autres personnes à faire embarquer sur ton Navire pour constituer ton équipage et poursuivre tes rêves.

Récupérant son sac, mué dans un silence de mort, Zack avait la gorge nouée. Se tromper, il détestait ça. Il savait bien qu'il était très jeune et ne connaissait pas encore assez les choses de la Vie. Ce combat en était la preuve flagrante. Il était... naïf... et encore beaucoup trop sanguin. Mais il avait des convictions et des promesses à tenir. Aujourd'hui, il s'était fait avoir et s'était comporté comme un simple animal sauvage de foire. Il avait réagi et fait exactement ce qu'on avait attendu de lui. Roronoa n'aurait pas pris le temps de faire un combat aussi grotesque. Il aurait... juste balayer ça de la main et souligner le non-sens de cette situation. Son Mentor était sage. Il savait quand l'énergie devait être dépensée ou non.

De retour à la barre, le regard ailleurs, Zack reprit sa boussole et remit le cap dans la bonne direction. Sa mère pourrait être au moins fière de lui en tant que son élève en cette discipline... Tout un tas de questions le taraudaient maintenant. Etait-il digne du sabre qu'il portait ? Sa quête était-elle bien fondée ? Roronoa Zoro le considérait-il toujours comme son Héritier ? Peut-être qu'une fois à Loguetown, il lui referait un signe pour l'aider, le guider et lui redonner un coup de force à ses convictions. Cela le dégoûtait encore plus en réalité. Ian avait réussi à ébranler ses convictions... Il avait gagné sur tous les plans sur le sabreur en cet instant.

« Pardonnez moi, Sensei... » pensa-t-il fort au plus profond de lui, pour arriver à se pardonner cet éclat, ses doutes, ses actes et ses songes.

Le trajet allait être encore long en prime... pourvu que le vent tourne comme il fallait pour mettre fin à cette « collaboration ». Mais même là, il faudrait encore un ou deux jours de voyage avec toutes les conditions favorables.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Wilson
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Sam 24 Juin - 17:58

L'Aube de l'Aventure


Mea Culpa





Merde.

Merde.

Merde de merde de merde de merde.

Encore une fois ?

Merde !!!

J'ai vraiment merdé dans les grandes largeurs, les loulous. Et pas qu'un peu, non ! J'y suis vraiment pas allé avec le dos de la main morte... Quant je vois le Zack, une lueur meurtrière dans le regard, se remettre l'épaule que je lui ait malencontreusement démise dans un grand craquement qui ferait grincer un dinosaure des dents, je dois avouer que mon ire s'effiloche comme un collant de lycéenne qui part dans les bois pendant son bal de promo. Dire que j'en mène pas large ? Doux euphémisme, copain !

Et avant que j'ai le temps de bredouiller des excuses pour cette blessures non prévue au programme, le semi-mink me bombarde des mille et une (au moins) tâches qui composent mon être, d'après lui. Ce véritable tir de barrage verbal me noie littéralement sous une pluie acide et acerbe qui, je n'ai pas honte de l'avouer, me laisse sans voix, abasourdi, sonné par le choc des explosions internes que les mots provoquent dans mon esprit. Racisme? Suffisance ? Mépris ? Complaisance ? Bon, ce dernier mot, je sais pas ce qu'il veut dire, mais je me doute bien que ça doit pas être jojo... Et le pilonnage reprend de plus belle sans que je puisse seulement reprendre mon souffle. Que je le considère comme un jouet, un moins que rien, que je cherche juste à lui étaler ma puissance au nez à ses dépends, en remettant en cause jusqu'à sa légitimité à être qui il est -voir, CE qu'il est. Que je ne suis, en gros, qu'un manipulateur sans vergogne qui, sous couvert de blagues et d'hypocrisie, n'a fait que profiter de lui pour finalement le rabaisser.

Le bretteur, pour la première fois, semble rendre les armes en m'attestant que j'ai gagné le combat, que je surpasse en terme de puissance pure, à défaut de qualité humaine, et que nos routes se sépareront à Loguetown. Il me jure également qu'un jour, il me retrouvera et me fera la peau pour me faire payer l'outrecuidance d'aujourd'hui. Et je sais – que dis-je : je sent ! - que chaque fibre de son être pulse de cette haine vivace coulant de la blessure que je viens d'infliger à son honneur. Le tigre retourne à son poste, cessant ce combat de fier à bras pour reprendre la tâche ardue de nous mener à bon port.

Et moi, je suis là, au milieu du pont, planté comme un connard de radis, les bras ballants et la cervelle saturée.

Putain de merde...

J'avais tout faux depuis le début. Je croyais le titiller amicalement, mais j'ai appuyé trop fort, trop loin, et au mauvais endroit. Putain de moi... mes yeux se ferment pendant que je me pince l'arrête du nez entre le pouce et l'index, finissant ma cigarette sans piper mot.

Les cocos... des bourdes, j'en ai faites. Et de sacrées, pas la peine de se le cacher.

Mais des foirages comme celui-là, c'est une première dans mon palmarès ! Et c'est pas peu dire !

Je lâche un soupire qui fêlerai une plaque de blindage et me passe la main dans les cheveux, inspirant profondément les embruns portés par l'étendue salée qui s'étend à perte de vue autour de nous. Les yeux toujours clos, j'enlève lentement mes lunettes de soleil, que je plient et rangent dans ma poche.Puis je rouvre les paupières, et disparaît quelques minutes dans le dortoir.

J'en ressort, et me dirige pas à pas, en prenant tout mon temps, vers le poste de pilotage. Les bras croisés sur mon torse, je me plante devant Zack, un air plus que sérieux sur le visage. Et juste à ses côtés, je pose mon propre exemplaire de « La Légende De l'Équipage au Chapeau de Paille ». Le tome est vieux, usé, corné, et certaines pages manquent. Mais je savais bien qu'au fond de mon sac à dos, il demeurait toujours cet artefact d'un passé révolu, d'un bout de moi-même. Ma voix se fait posée, sereine.

"Je te dois des excuses... Je voulais seulement te titiller un peu. J'aurais dut te proposer clairement un petit duel amical... C'est ma faute. Je n'avais pas l'intention de t'insulter. Vraiment. Un homme qui admire Roronoa est forcément digne de respect, de mon point de vue... Et pas une fois, je n'ai eut l'intention de profiter de toi. Pas une seconde. Là, c'est mon propre honneur que tu insultes, mais c'est de bonne guerre après tout. Je l'ai mérité... "

Je viens m'adosser au bastingage, tirant doucement sur ma clope, yeux clos.

"Et pour ta gouverne... le « Je te changerai en descente de lit », c'était une menace en l'air, le genre générique que j'aurais put balancer à n'importe qui. Comme j'aurais put dire que je te ferai rôtir à la broche ou faire trois fois le tour de ton slip sans toucher l'élastique... Ça n'avait rien à voir avec ton sang, je te prie de le croire."

Je regarde mes mains couturées de cicatrices, d'un air absent.

"J'ai été esclave tu sais... Et si il y a bien un truc que je peux pas blairer, c'est ceux qui estiment que certains êtres valent moins que d'autres. Tout ce que j'ai vu en toi, c'est un guerrier. Un mec droit dans ses sandalettes, en plus d'être sympa. Un compagnon d'armes... Et c'est tout ce qui m'importe... Enfin, j'imagine que des connards ont dut te mener la vie dure, alors je peux pas t'en vouloir non plus d'avoir réagi au quart de tour... Ma faute encore. Alors encore une fois, je te présente mes excuses. Je te promet que ça n'arrivera plus."

J'écrase le mégot brasillant sur la semelle de ma sandale avant de le benner dans le petit cendrier portatif qui ne me quitte jamais. Je soupire et me dirige vers la cuisine.

"Pour la peine, c'est moi qui fait la popote. Beignets de calamar ou steak poêlé avec la fricassée de pousses de soja ?"


Code by Joy / reworked by Sajnek


Whoop Whoop Whoop Whoop Whoop !!!
Revenir en haut Aller en bas
Zack Kalaan
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Lun 26 Juin - 10:53

Concentré sur son cap et sa navigation, voulant oublier jusqu'à l'existence proche du grand blond qui était avec lui à bord, Zack vit tout à coup un exemplaire de la Légende de l'Equipage des Chapeaux de Paille lui arriver sous le nez, l'immaculé lumineux se tenant à côté, les bras croisés.

Légèrement grondant, mais tentant de se contrôler, le métisse releva son regard rouge vers celui sans lunettes du Blondin. Cette fois, le gus est calme, posé et... gorgé de remords. Sans lunettes. Chez Zack, c'était un détail à revoir deux fois. Généralement, ce genre de geste est symbolique. En bien ou en mal, selon la situation. Ici, c'était une sorte de... confession ? D'arrêt du faux-semblant. Il s'excuse... encore et encore... Il parle de son propre passé, peut reluisant à la surprise du jeune semi-mink. Dans sa colère, il en avait oublié qu'il ne savait rien non plus de son « acolyte » de voyage. Le léger voile qui s'est dégagé fait comprendre à Zack en partie pourquoi maintenant, cet homme est autant... tel qu'il est aujourd'hui. Son caractère, ses mordants, son attitude... Enfin en partie. Probablement que d'avoir mangé un fruit qui le rend quasiment invincible n'a pas amélioré certains traits.

Lassé et fatigué, blasé, Zack secoua la tête en gardant une main sur le gouvernail, tournant à nouveau son regard rouge vers le blond qui s'est adossé au bastingage pour fumer.

- Tes excuses ont l'air sincères... Mais je ne peux pas encore accorder un pardon complet. Je ne sais pas comment les autres humains fonctionnent. Je ne sais pas comment leur société fonctionne non plus, en dehors de l'Injustice et de l'acharnement à détruire ce qui est différent d'eux. Je ne connais pas vos expressions, autrement que pour insulter, rabaisser et faire du mal.

Son regard grenat pivota légèrement vers les mains complètement ravagées du Blondin. A vrai dire, il n'avait pas encore remarquer leur état avant que celui-ci se les observe lui-même. Etrange... Peut-être parce qu'il les gardait souvent dans ses poches, ou qu'il donnait trop de coups de pieds pour qu'on y fasse attention. Probablement volontaire de sa part.

- Alors les humains font même souffrir leur propre espèce ?... Remarque oui... (il grimaça en se rappelant sa mère) ... Tu étais aussi en couple avec quelqu'un qui n'était pas de ton espèce ? Ou... juste même à en côtoyer de trop près ?

Le jeune tigre découvrait encore la vie et le monde, ça se sentait et c'était même criant. Trace encore de ses paroles avant l'affrontement. Non, ça ne faisait vraiment pas longtemps qu'il voyageait. Il grogna à nouveau, fermant les yeux et soupirant.

- Arrête de t'excuser. J'ai fait l'erreur de répondre à ta provocation. Fin de la tragédie. Mais je ne pense pas être quelqu'un qui sache écouter les paroles en réalité... Je crois... Enfin jamais dans le bon sens. C'est trop compliqué d'arriver à vous comprendre pour l'instant, surtout avec les exemples que j'ai eu jusque là. Mais j'ai promis. J'ai fais la promesse d'y arriver et de ne pas faire de mal aux tiens sans raison. Après tout, vous êtes l'espèce dominante du monde, non ?

La question, si elle semblait idiote, était sincère. Zack en savait si peu en réalité. Il soupira à nouveau en regardant l'horizon.

- Vous êtes fatigants.

Conclusion de son résultat d'aujourd'hui.

- A vrai dire, selon l'Histoire, vous n'êtes pas les seuls à l'être, c'est certain. Le monde recèle déjà tellement de dangers... pourquoi en rajouter en créant autant de douleurs, de conflits et pire ?... Pas seulement vous, mais les autres aussi. C'est épuisant rien que d'y penser. Je n'aime pas ce monde en fait. Mais y'en a pas d'autre alors faut faire avec. Et tenter... d'y faire quelque chose. Même si c'est idiot et utopique de croire que ça changera d'une manière ou d'une autre.

Il secoua la tête à la mention du repas, détournant le regard vers l'horizon de gauche.

- Non pas que je ne veuille pas goûter à ta cuisine, Ian Wilson. Mais je n'ai pas faim, je suis désolé. Je sais que c'est pour te faire pardonner. Cependant je ne peux pas, en l'état. Nos chemins se sépareront à Loguetown comme je te l'ai dit. Néanmoins, d'ici là je ne serai probablement plus aussi amer de ce qui s'est passé aujourd'hui. Les actes comptent plus que le reste, c'est ce que je retiens de notre affrontement, pour ne plus me laisser avoir.


Et puis il restait au moins deux jours de traversée. C'était mieux que de vouloir s'éviter continuellement. Qui sait ce qui se passera d'ici là... Tout peut arriver en mer.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Wilson
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Mer 28 Juin - 14:32

L'Aube de l'Aventure


Repartir du bon pied





Peu à peu, l'ambiance reprend une épaisseur normale. L'air redevient respirable, l'atmosphère se détend.

Bon sang d'banzaï, on est passé à deux doigts de la catastrophe !!!

Le Zackounet semble accepter au moins le début de mes excuses. Logique en même temps, un vote-face complet aurait été complètement incohérent, vu comme j'ai du le blesser... C'est pas optimal comme résultat, mais je m'en contenterai pour l'instant, les cocos.

J'en profite pour découvrir une nouvelle facette de mon ami à poils ras. Ainsi donc, il ne connaît pas bien la culture humaine ??? Voilà qui explique des tas de choses... Mon erreur a été justement de ne pas trop prendre en compte ses origines. Je me suis comporté avec lui comme avec n'importe qui, croyant simplement bien faire, puisque c'est comme ça que je fait tout le temps ! Or voilà : il n'était pas n'importe qui. Il avait un passif visiblement chargé et douloureux avec l'espèce humaine, comme je le comprend rapidement quand il se met à évoquer le « couple avec quelqu'un qui n'est pas de la même espèce »...

Je soupire doucement.

"Pas exactement...  mais pas loin."

Je reste silencieux pendant qu'il m'expose ses doutes, ses états d'âmes. C'est encore un jeunot, au sens primal du terme : il n'avait sûrement encore rien vu du monde d'au delà des limites de son village natal. Sous le coup de sa sincérité, les événements récents prennent une toute autre signification. Je me retiens de répondre à sa question sur la suprématie de l'humanité. Je me dirige lentement et précautionneusement vers la cuisine, écoutant avec attention son dithyrambe sur la laideur du monde, ses doutes. J'opine du chef quant il décline poliment ma proposition de repas, lui signifiant silencieusement que son choix est entendu. Je disparais donc dans les entrailles du navire, le cerveau en ébullition.

Il me faut plus d'une heure pour préparer un repas qui devrait me prendre une grosse vingtaine de minutes en temps normal. J'ai tellement la tête ailleurs que, si je n'avais été fait de lumière, j'aurais perdu quatre doigts rien qu'en découpant les bouts de poulpe, et je serai sorti manchot de l'écossage des pousses de soja. Pendant que les beignets continuent de frire dans l'huile et que les pousses grillent sur la poêle, je cogite, le regard perdu sur les cicatrices qui courent sur mes mains ravagées, tremblantes à cause du simple effort que je leur ait imprimé. Deux jours de voyage... j'ai deux jours pour convaincre Zack de rester à mes côtés et de partir à l'aventure. Ce qui signifie que je devrais me faire pardonner tout ce qu'il me reproche... Je sert le poing, qui arrête aussitôt ses spasmes. Je n'ai pas essayé de le manipuler, mais j'ai vraiment besoin de lui. C'est un homme d'honneur, en plus d'être un navigateur de talent et un combattant remarquable. Et puis, il m'est sympathique. Je ne saurais expliquer pourquoi, d'ailleurs... Perdu dans mes pensées et ma détermination, je suis brutalement ramené à la réalité par une pousse de soja qui, sous l'effet de la chaleur, a décidé de jouer les filles de l'air. Je me rend alors compte que mon repas tire une drôle de tronche.

"Et meeeeeeerdeuuuuuuuuh !!" dis-je en essayant tant bien que mal de maîtriser la catastrophe culinaire qui dégénère en incendie miniature.


2 heures et demi plus tard...


Je remonte sur le pont, une bouteille de rhum et deux petits paniers-repas sous le bras. Les marches craquent à peine sous mes pas tandis que je retourne vers le poste de pilotage toujours occupé par mon compère. À côté de ses cartes et instruments de mesure, je dépose l'un des paniers qui contient la deuxième fournée de ce que j'ai préparé, encore chaude et nettement mieux cuisinée que la bouillie carbonisée que je me réserve.

"Tiens, tu mangeras quant tu voudras..."

D'un bond preste, je me pose en tailleur sur le bastingage et, après avoir écrasé ma cigarette, commence à manger ma propre portion, grimaçant à chaque bouchée. Bien fait pour moi, en même temps...

"Tu sais... J'ai pour habitude de considérer les gens en fonction de ce qu'ils font plutôt que ce qu'ils sont. C'est pour ça que je t'ai trouvé sympa d'ailleurs, et que je t'ai proposé de m'accompagner... Mais je dois bien admettre que tu m'intrigue, Zack. J'ai pas mal bourlingué, et pourtant, je n'ai jamais croisé quelqu'un qui te ressemble. J'ai déjà rencontré des hommes-poissons, mais je ne connais des Minks que le peu que j'en ait lu dans les livres... Est-ce que ce serait déplacé de ma part de te demander de m'en dire plus sur toi ?"


Code by Joy / reworked by Sajnek


Whoop Whoop Whoop Whoop Whoop !!!
Revenir en haut Aller en bas
Zack Kalaan
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Jeu 6 Juil - 14:27

La nuit tombait doucement, Zack avait les bras croisés sur la barre, le menton posé sur ses avant-bras. Le Blondin était parti cuisiner... Enfin... cuisiner... Il redressa un sourcil alors que le Lumineux criait depuis la cuisine. Ah... apparemment... faire la cuisine aussi c'est pas son fort. Puis... A vrai dire, étant donné l'état de ses mains, ça ne doit pas être facile du tout en fait. Et pourtant il a proposé de la faire, pour expier un peu l'incident plus tôt en journée. Soufflant doucement, Zack se redressa et ouvrit sa boussole ainsi que sa carte pour vérifier le cap. Ils étaient toujours en bonne direction et à une allure soutenue. Parfait.

Refermant le tout et les rangeant précieusement, il vit un panier-repas se poser à côté de lui. Il releva son regard rouge vers le grand blond, inclinant la tête pour le remercier en silence. Cependant, l'odorat du semi-mink décela un problème. Autant, son repas avait une odeur plutôt agréable, autant ce qui se dégageait de la portion du grand... puait le grillé immangeable.

Et il mangeait quand-même !

Le jeune sabreur se tourna vers lui, l'écoutant, les bras croisés, puis attrapa son panier et se rapprocha de Ian, avant de l'ouvrir et de partager sa pitance en deux. Son regard ne laissait pas de place au refus ou à la protestation. Toute andouille que ce type était, il fallait qu'il mange un truc un peu valable pour rester en forme jusqu'à Loguetown. Ils n'étaient que deux ici... et en plus, cet idiot ne savait pas nager, encore moins naviguer. Et Zack... ne pourrait pas totalement manœuvrer le navire seul.

- J'ai encore de la viande séchée sur moi pour compléter, trancha-t-il avant la moindre parole du lumineux.

A vrai dire, l'odeur de son propre panier lui avait ouvert l'appétit, aussi attaqua-t-il sa demi-portion doucement. La viande séchée en prime lui donnerait ce qu'il faut. D'ailleurs il en avait rajouté quelques morceaux dans la part de Ian.

Silencieux à nouveau, il considéra les paroles de ce dernier à nouveau, les repassant dans sa tête d'un air songeur. Il haussa les épaules ensuite en répondant :

- Tu peux toujours demander... A voir ce que je répondrai.

Après tout, son père lui avait appris une chose importante : les ignorants sont les pires ennemis qu'on pouvait avoir. Peut-être que, d'un côté comme de l'autre, l'apprentissage pourra aider à expliquer... et comprendre... avant de se battre à nouveau pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Wilson
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Sam 8 Juil - 11:23

L'Aube de l'Aventure


Mise à plat





Mâchant avec difficulté l'infâme bouillie carbonisée qui me sert de repas, j'en viens à me dire que, d'une certaine façon, ce qui se passe dans ma bouche est assez incroyable. Le plus sidérant, c'est comment j'ai réussi à faire un truc aussi immonde avec des ingrédients normaux. C'est dingue : j'ai l'impression de bouffer de la terre avec de la bouse et du gravier, ça sent le poulailler, mais c'est du calamar et des pousses de soja. C'est prodigieux.

Et là, je vous jure que vous allez pas me croire mes chéris : Un nouveau miracle se produit.

Le Zack me verse de lui-même et d'autorité une généreuse quantité de sa propre portion, en y ajoutant même quelques bouts de viande séchée de sa réserve personnelle. Je lève vers lui un regard incrédule et, tandis que je manque d'avaler mes baguettes, une bouffée de gratitude et de respect m'envahit. Ce type... Il pète la classe ! Quel honneur ! Quelle générosité ! Quelle droiture ! Je hoche brièvement la tête à son égard pour lui signifier toute ma gratitude, et mange avec délectation la nourriture correctement préparée.

Je me fous du temps ou des efforts que ça me demandera... Je le veux dans mon équipage !

Sa réponse m'arrache un demi sourire. Ça y est, le dialogue s'est réamorcé ! Avec un peu de chance, on dévastera pas le navire avant d'être arrivés ! La bouche encore à moitié-pleine, je réfléchis un instant à l'articulation de mes questions en levant les yeux au ciel pour regarder les étoiles qui commencent à apparaître dans le ciel d'encre. Je me gratte fugacement le menton avec mes baguettes, puis plante mon regard dans celui, rouge, de mon complice.

"Eh bien, par où commencer... Tu n'as ni fourrure, ni crocs, ni crinière... Mais tu rugis et réagis aussi vite qu'un tigre. Il semblerait que tu ne sois pas tout à fait humain, mais que tu ne sois pas non plus tout à fait un Mink... J'en déduis donc que tu est une sorte de métisse, je me trompe ? C'est vraiment trop cool !!!"

Ayant terminé mon repas à une vitesse fulgurante (même les parties carbonisées : en mer, on ne gâche pas la nourriture, même si elle est horriblement infecte), je pose mon panier vide. D'un geste fluide répété des milliers de fois, je ramasse une bouteille de rhum que le tangage du bateau fait rouler jusqu'à mes pieds, m'en verse une bonne rasade derrière la cravate, lâche un rot épique qui fait trembler les mâts, et m'allume un clope de ma main libre avant de tendre la bouteille au bretteur.

"Mais j'imagine que ça a pas dût être facile tout les jours... J'te propose un truc : tu me racontes ta vie, comment tu est devenu sabreur et navigateur, et je te raconte comment j'ai eut ces cicatrices et comment je suis devenu pirate. Ça te va ?"


Code by Joy / reworked by Sajnek


Whoop Whoop Whoop Whoop Whoop !!!
Revenir en haut Aller en bas
Zack Kalaan
avatar
Pirate
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   Dim 9 Juil - 1:20

Déposant son panier-repas vide sur le côté, Zack pencha la tête en observant son interlocuteur blondinet. Ce type était vraiment bizarre, pour le semi-mink en tout cas. Il avait l'air de pouvoir être tout le meilleur comme tout le pire à la fois. Un peu... effrayant. Mais la curiosité du jeune sabreur était plus forte que tout. Aller savoir s'il tenait ça de son métissage ou de l'un de ses parents en particulier. A vrai dire, dans un lointain souvenir de conversation quand il était enfant, son père et sa mère avaient été attirés l'un envers l'autre par ce sentiment à la fois curieux, fasciné et sensationnel. Les adjectifs changeaient et ne manquaient pas pour eux quand à qualifier l'Amour qui les avait pris. Et le résultat, le voilà. Un jeune métissé qui avait tout à apprendre des deux sangs qui coulaient dans ses veines. Sa part Humaine, et sa part Mink. Car oui, même avec les explications de son père, autant que ce dernier put lui en prodiguer, Zack avait eu beaucoup de mal à essayer de voir comment la société Mink fonctionnait. Les comportements face à l'inconnu et aux inconnus. Peut-être... peut-être étaient-ils plus agressifs et jugeurs que les Humains qu'il avait connu jusque là...

Ce serait très triste pour lui.

Et voilà que les premières questions se formulaient dans la bouche à moitié pleine du Ian Wilson. Il était toujours trop rapide... et hyperactif. Même pour quelqu'un comme Zack. D'autant plus incroyable.

- Hum... commença le sabreur en se frottant la nuque, le regard un peu ailleurs. Oui je suis un... métis. Si c'est comme ça qu'on qualifie un Être ayant le sang de deux espèces différentes. J'ai hérité des traits Mink sans leur apparence... enfin pas totalement. Mes yeux, les marques sur ma peau... les crocs et les griffes... avec un corps plutôt « humain », oui.

Car autant, oui, pas de crinière ni de fourrure, mais les crocs, si, il en avait bel et bien. Ses griffes étaient rétractiles ce qui fait qu'en temps normal, ils avaient l'air d'ongles, certes un peu pointus. Il ouvrit un peu la bouche, passant sa langue sur un de ses crocs, la canine supérieure droite.

- Je n'ai des crocs qu'à la place des canines du haut et du bas... mais c'est suffisant pour mordre à sang et arracher la chair si besoin. Voir tuer.


Il disait cela sans animosité ou avertissement pouvant faire écho au fait qu'il avait failli choper le nez de Ian plus tôt pendant leur affrontement. Se frottant le bras, pas forcément à l'aise de se détailler comme un animal d'expérience, il termina en regardant une de ses marques au bras gauche.

- Et je n'ai pas de tatouages... Ces marques sont intégrées à ma peau naturellement. C'est... ma peau aussi quoi.

Zack n'avait jamais eu à se décrire à quelqu'un. C'était... très gênant. C'était comme si chaque indication donnait une raison supplémentaire pour mettre en avant le rejet dont il avait été victime depuis tout petit. Sans compter ses propres parents... Son père...

S'approchant à peine de Ian, il prit cependant la bouteille de rhum tendue. Il la renifla comme un animal, à la fois méfiant et curieux, avant d'en prendre une gorgée avec précaution et de rendre la bouteille au Lumineux.

- Je suis pas adepte du concept d'exposer ma vie, même en donnant-donnant... Tu as ton passé et j'ai le mien... Chacun avec des cicatrices plus ou moins visibles, fit-il en regardant les mains du Blond avec une certaine peine. J'aime pas la chaleur aussi. Mon père disait que ça venait de mon sang de Mink.

Il oscillait un peu dans la conversation. Il ne savait pas quelles infos il était prudent de donner, et celles qu'il valait mieux attendre de préciser. Le relationnel social était compliqué... peut-être même plus encore que quand des gens vous détestaient tout simplement par peur et ignorance. Au moins... la complexité prenait une forme particulièrement rapide à assimiler de premier abord : on ne t'aime pas, on te fait du mal. Essayer de comprendre pourquoi on n'était pas aimé, ça tenait du mal de tête et c'était parfois tout aussi douloureux, voir même plus selon les réponses qu'on pouvait avoir.

Secouant la tête, Zack grogna un peu en ressassant autant de choses d'un coup. Il se frotta le crâne, un peu endolori, et reposa son regard rouge sur Ian.

- Je suis devenu sabreur par mon père et navigateur par ma mère. Il semblerait que les Minks soient tous prédisposés au combat, même ceux qui ne le sont qu'à moitié...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB] L'Aube de l'Aventure   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] L'Aube de l'Aventure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» Partons à l'aventure !
» Une bataille à l'aube...
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» Event RP "aventure"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Shin Jidai :: Les mers :: Les Blues :: East Blue :: Mer d'East Blue-
Sauter vers: