lienlien

N'oubliez pas de voter tous les deux heures!


Une nouvelle histoire, une nouvelle vague... Quelle sera votre voie?
 

Partagez | 
 

 les chiens sont lachés (ft: Mary and Shu) (Quête)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mary Florin
avatar
Pirate

Feuille de personnage
Rang: 5
Expériences:
88/400  (88/400)
Pouvoir(s): Gura Gura no mi
MessageSujet: Re: les chiens sont lachés (ft: Mary and Shu) (Quête)   Jeu 16 Mar - 22:11

Alors que mes compères pirates avaient déjà passé le pas de la porte, l'aubergiste m'interpelre, personne n'avait payé. Je roule des yeux, malgré la situation, il n'avait pas perdu le nord ! Bon, j'avais dis aux autres que je payais, je sors donc quelques centaines de berrys et les pose sur le comptoir.

-Merci. C'était plutôt bon, à toute !

Je m'empresse alors de rejoindre les autres à l'extérieur, buvant au passage une grande gorgée de la carafe de vin.

Une grande foule de personnes semblaient tous courir dans la même direction, fuyant très certainement les pirates. Il nous fallait donc aller à travers cette cohue pour aller voir ce qu'il se passait. Slalomant entre les fuyards, j'ai le temps de terminer ce délicieux breuvage qu'est le vin. C'est plus ou moins dix minutes après que nous arrivons au port.

Un groupe de citoyens, pointant leurs armes vers quatre personnes, les pirates, sans aucun doute. Un premier homme, barbu, au visage tatoué, plutôt laid je dois dire. Le deuxième était par contre un bel homme, très bien bâtin portant un tricorne et laissant ses abdominaux à l'air... Intéressant. Le troisième était un blond portant une rapière alors que le dernier, placé en retrait des trois autres avait plus l'air d'un gamin.

Ils sont en pleine conversation, ils parlent de Set et du bordel qu'il a foutu chez Reatch... Le type avait qui il a communiqué avec l'escargophone. Ils n'avaient même pas remarqué que leur cible n'était qu'à quelque mètres d'eux. Setsuna prend alors la parole et se montre plutôt provoquant. Je dois dire que je me suis retenu de pouffer de rire. Le laideron semble bouillir en l'entendant mal parler de son patron. Je pense qu'il ne va pas tarder à se friter avec lui. Je prends à mon tour la parole.

-Bon Set, je te laisse la mocheté incarnée... Je vais plutôt discuter avec le beau gosse là...

Je m'approche alors du beau brun, qui fait une tête de plus que moi et qui me laisse venir. Je tâte alors un abdominal.

-Hey beau gosse... Tu fais quelque chose ce soir ?


-Oui mademoiselle, je ramène cet homme à mon patron.l

Il pointe alors du doigt Setsuna. Je ne connais pas ce gars depuis longtemps, je pourrais le laisser dans cette galère et partir. Mais je lui dois quand-meme la vie, alors si je peux casser une gueule pour lui avant qu'on se quitte, c'est un plaisir.

-Dommage beau gosse, j'aurais préféré faire autre chose que me battre avec toi.

Sur ces mots j'atttappe immédiatement mon bâton, sans utiliser mes pouvoir, histoire de le jauger. Oui, c'est souvent moi qui frappe la première mais ce n'est jamais sans raison ! Il bloque mon coup du dos de sa main.

-Intéressant.

Je retente un coup de bâton, vertical cette fois mais il le bloque de la même façon. Il ne perdrait pas simplement au corps à corps. Vais-je immédiatement utiliser mes pouvoirs ? Je pense que je ne le battrai pas sans, mais avant ça, il faut éloigner cette foule, je ne veux pas les blesser. Shu, Set et Irvine, je pense qu'ils s'en sortiront.

-Bon les paysans ! Vous comprenez pas que vos petites fourches servent à rien contre ces gars ? Barrez vous, ça va être le bordel ici !

Ils hésitent un moment puis se dispersent. Pendant ce temps mon adversaire tente à son tour de me frapper. Il veut me décocher un coup de poing au visage. Je l'empêche de me frapper, l'interceptant de mon bâton. Je le repousse pour avoir au moins deux mètres d'écart par rapport à lui.

-Les gars... Faites attention à vous... Ça va un peu secouer

J'affiche un sourire carnassier et lance un regard provocateur au beau brun, suite à quoi je frappe le sol de mon poing, activant une onde sismique.

-Landslide !

Le sol se met à trembler dans un rayon d'une dizaine de mètres, se fissurant par endroit. Je lève les yeux pour voir la réaction de mon adversaire.



Theme Song:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LSDLCB

Succès RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shu A. Raygust
avatar
Pirate

Feuille de personnage
Rang: 4
Expériences:
40/200  (40/200)
Pouvoir(s): Bane Bane No Mi (Fruit du Ressort)
MessageSujet: Re: les chiens sont lachés (ft: Mary and Shu) (Quête)   Ven 17 Mar - 15:20

Il était temps que l'action commence! Alors que l'un des habitant de Luvneel revenait, totalement paniqué en voyant des pirates probablement pour la première fois de sa vie, le petit groupe décida d'aller jeter un coup d’œil, un peu curieux de voir de qui il s'agissait. Notre trio commença donc sa route vers le port, Mary payant l’addition au passage afin d'éviter les ennuis. Le blondinet, le petit capitaine et la femme se dirigèrent donc assez rapidement dans le sens opposé des fuyards: vers le danger. Ils avaient peur, c'était normal. Tout en se dirigeant vers le point d'intérêt, Shu se demanda si son ami pouvait causer autant de pagaille. Peut-être était-ce lui qui avait débarqué sur l'île? Il ne le savait pas, mais le garçon aux yeux bleus espérait le rencontrer bientôt. Alors que l'attention de ses compagnons était dirigée vers les "envahisseurs", quelque chose attira l’œil du jeune homme, qui détourna le regard vers une ruelle. Une étrange impression de froideur lui fit froid dans le dos comme jamais. Intrigué, il détourna sa route sans que ses compagnons ne s'en rendent compte, allant dans cette allée sombre et intrigante. Il regarda, mais ne vit que deux ombres, qui tournaient un autre coin. Curieux, le jeune Raygust fonça et lui aussi tourna le coin, percutant un homme au passage. Il tomba sur les fesses, comme s'il était rentré dans un bloc de béton, tandis que l'étrange individu, toujours debout, le regarda, un petit sourire sur le visage. Il était vieux, mais il y avait quelque chose de...spécial. C'était étrange.

Vieil homme:
 

-Alors petit, pourquoi suis-tu un vieil homme comme moi? Tu es un voleur? Tu t'es dis que je serais une cible facile?

Se relevant d'un bond, le jeune homme regarda l'étranger dans les yeux. Ceux-ci étaient gris, mais ils semblaient refléter une lueur de combativité. Il ne fallait pas le provoquer, c'était certain. Prenant une approche courtoise, le petit passa une main sur ses vêtements pour enlever la poussière.

-Non, j'étais juste...curieux. J'ai senti quelque chose de bizarre, comme une impression de terreur. Ça m'a attiré. Mais je pensais que vous étiez deux. Enfin bref, désolé du dérangement! Je dois rejoindre des amis! Au revoir, vieil homme!

Et sur ce, Shu partit rejoindre son groupe, qui devait déjà être arrivé sur les lieux. Il n'utilisa toutefois pas son pouvoir, préférant garder un effet de surprise si jamais ils se battaient contre les pirates qui venaient d'accoster. En arrivant enfin, il remarqua un groupe de gens, tremblant un peu, mais tenant couteau et fourche dans leurs mains. Ils espéraient se battre avec ça? Ensuite, il remarqua que Mary avait déjà fracturé le sol sur une dizaine de mètre grâce à son pouvoir. Elle affrontait ce qui semblait être l'un des pirates. Celui-ci portait un long manteau rouge, ouvert et dévoilant son torse. Un tricorne ornait sa tête. Le deuxième était...beurk! Sa mère avait dû l'échapper quelques fois par terre, que ce soit un accident ou non. Des tatouages plein le visage, une tête à faire peur à un homme poisson, c'était affreux! Le troisième, quant à lui, était assis en retrait, observant ses deux camarades prêts à se battre, bien installé. Tandis qu'il restait en retrait, le blondinet remarqua un quatrième membre, dont la présence était un peu effacée, en arrière. Lui aussi était blond, mais il était plus âgé. Armé d'une rapière et d'un élégant manteau noir, il était assez chic, mais froid. Avançant lentement vers lui, il parla à Set et Mary.

-Désolé pour le retard! J'étais occupé à parler avec un vieux dans une ruelle. Bon, je sais pas ce qu'il se passe, mais toi, le mec à la rapière, t'as l'air de t'ennuyer à mourir en arrière. Viens!

L'individu en question s'approcha, accrochant sa lame à sa ceinture. Il ne semblait définitivement pas prendre le jeune garçon au sérieux. Il replaça ses cheveux de sa main gantée, le regardant froidement. Un tueur professionnel? Un riche homme de la bourgeoisie? Ou les deux en même temps? Shu ne savait pas ce qu'il faisait, mais une chose était sûre: il était confiant.

-Désolé, mais je n'aime pas faire mal aux enfants. Reviens me voir dans dix ans.

Malgré sa voix suave, son ton était teinté d'ironie. Craquant ses poings, le petit pirate afficha un sourire en coin: il allait le faire changer d'avis et lui mettre une raclée!

**********

Assis sur un tonneau vide dans une ruelle, quelqu'un fumait tranquillement sa cigarette. Regardant les nuages, son sabre appuyé sur le mur de brique, tout comme son dos, laissa échapper un nuage de fumée en ouvrant la bouche. Ils avaient accostés, lui et son coéquipier, sur Luvneel quelques heures plus tôt. Ils n'avaient cependant pas trouvés les pirates de Dawn, qui avaient pris un peu d'avance sur eux. Mais ça l'énervait de poursuivre des petits fuyards à la place d'éliminer de vrais pourritures, comme ceux ayant des millions ou des milliards de Berrys sur leurs têtes. Mais bon, tant qu'à les avoir suivis, ils allaient pouvoir s'amuser un peu. Surtout que depuis quelques minutes, il y avait du grabuge dans le coin. C'est alors qu'une autre forme émergea de l'ombre, s'appuyant sur le mur. Le jeune homme aux cheveux noirs tourna la tête vers son collègue, laissant échapper un autre nuage de fumée.

-Où étais-tu? Une minute, tu me suivais et l'autre, tu t'étais évaporé.

Le nouvel arrivant, un vieil homme avec des cheveux blancs et courts et une moustache laissa échapper un soupir un peu rauque, visiblement irrité. Le petit était un peu froid dans son ton, comme s'il lui était supérieur. Il se retenait de lui mettre une raclée, mais bon, il avait un bon potentiel en tant que membre de leur organisation.

-Un petit fouineur nous a suivi. Il a eu une impression de "terreur". Ça l'a attiré, un peu comme un papillon. Peut-être pourrait-il devenir l'un des nôtres dans le futur, ne sait-on jamais. Enfin, j'ai réussi à en apprendre un peu sur ce qu'il se passait au port. Des pirates ont accostés depuis quelques minutes et ils font peur aux gens.

Laissant tomber sa cigarette, le plus jeune des deux l'écrasa du talon tout en se mettant debout. Son regard froid se dirigea vers ceux de son "mentor". Des pirates? Peut-être ceux qu'ils avaient poursuivis? Non, il devait s'agir de gens plus effrayants. D'après les descriptions des témoins, les deux fouteurs de troubles qu'ils cherchaient étaient respectivement une fille et un jeune garçon blond. Ils ne devaient pas faire trop peur.

-Et puis? Ils sont combien?

-Quatre. Ils semblent tous capables de se battre. D'après ce que j'ai entendu, ils sont en train de s'opposer à d'autres gens. On devrait les laisser se taper dessus et récolter les survivants. Ensuite, retour au quartier général.

Ramassant son katana, Jiro regarda de nouveau le ciel. Il allait enfin pouvoir se battre. Ou du moins, il l'espérait. Mais un étrange sentiment l'habitait depuis qu'ils étaient sur cette île, comme une impression qu'il allait se passer quelque chose. Peu importait, il n'aurait qu'à attendre la fin du combat et cueillir les fuyards. Ça allait être une partie de chasse!
Revenir en haut Aller en bas
Mary Florin
avatar
Pirate

Feuille de personnage
Rang: 5
Expériences:
88/400  (88/400)
Pouvoir(s): Gura Gura no mi
MessageSujet: Re: les chiens sont lachés (ft: Mary and Shu) (Quête)   Sam 1 Avr - 17:39

Le beau gosse a été surpris une instant par mes pouvoirs et a perdu l’équilibre, j’en profite pour lui foncer dessus et me prépare à lui décocher un des mes fameux Terremoto Punch. Alors que je ne suis qu’à quelques centimètres de le toucher, je me prends un violent coup… de patte ? Il s’est transformé en une sorte d’hybride de chacal, un zoan ! Il est devenu bien plus grand et son coup, très violent me propulse plusieurs mettre en arrière, crachant un filet de sang par la même occasion, bordel il fait mal ce mec. Je me tiens le ventre, je saigne aussi de là, à cause de ses griffes.

-Petit connard… Un putain de Zoan Carnivore…

Alors que je m’appuie sur mon bâton pour me relever, il passe en forme animale et fonce vers moi. Il veut me mordre, en voyant ses dents acérées arriver, je me prépare à le bloquer avec mon bâton. Il l'attrape entre ses dents et je fais tout pour le repousser alors qu'il ressert sa mâchoire. Je sens le bois de mon arme de prédilection craquer son la puissance de l'animal. Merde... je vais devoir ne combattre qu'à mains nues... Ça y est, mon bâton se brise, je fait une culbute en arrière pour m'eloigner de lui, laissant tomber les deux morceaux de mon arme.

-Où est passée votre fougue Mary Florin ?

Cet enfoiré connaît mon nom, ce doit être à cause de ma prime si petite soit-elle. J'essuie le sang qui coule de ma bouche alors qu'il revient à une forme Hybride.

-C'est que l'échauffement beau gosse. Et puisque que tu connais mon nom... Tu veux pas me dire le tien avant que je te bute ?

-Si ça peut vous faire plaisir Mademoiselle Florin. Je me nomme Safran Greco

-Je le graverai sans faute sur ta tombe!

Je n'ai pas vraiment de plan en tête mais je cours vers lui en me préparant à lui donner deux coups de poings simultanés. J'arrive à sa hauteur et frappe son estomac de mes deux mains.

-Doble Terremoto Punch!

Je crée mes ondes sismiques au moment du coup, je le sens reculer et je le vois serrer les dents de douleurs. Habituellement j'ejecte facilement les adversaires avec ce genre de techniques. Je n'ai pas le temps d'enchaîner je me prend un nouveau coup très violent au visage qui m'écrase au sol, la tête la première, craquant même les pavés fragilisés par moi même précédemment. Putain ce que j'ai mal, j'ai du sang plein la bouche, ma vue se trouble, je pense bien avoir l'arcade droite pétée. Alors que j'essaye de me relever avec difficulté, je me sens soulevée, ce connard de Safran m'attrape de ses deux mains, que compte-t-il faire ? Il approche sa gueule grande ouverte de mon épaule, merde je n'ai pas assez de portée pour le frapper et mon bâton est foutu... Comment échapper à son emprise ? J'ai soudain une illumination, une arme que je n'utilises pratiquement jamais : Mon sabre d'abordage !

Je dégaine alors rapidement cette épée pour la planter là où je peux le plus rapidement possible, elle se retrouve dans son épaule droite. Il me lâche soudainement, tandis qu'il était très proche de m'arracher l'épaule avec ses dents de carnivore. Je fais quelques pas en arrière, une simple épée ne l'arretera pas. Il faut que je réfléchisse à une stratégie pour l'avoir...

Après une courte réflexion je cours sur le quai pour sauter sur le naviréd, déjà fort abîmé, de Setsuna. Je suis rapidement rejointe par Safran qui a retiré l'épée de son épaule. Je m'allume alors une cigarette.

-Que penses-tu de ce nouveau terrain de jeu ?

-L'endroit où vous mourrez m'importe peu.

Désolé Setsuna mais je vais faire pas mal de dégâts à ton navire, sinon je n'en sortirai vivante ! Je fais quelques bonds pour l'attirer la où je le veux. Nous sommes à nouveau à quelques centimètres l'un de l'autre. Il tente un coup de poing vers moi que j'évite d'un bond de côté, il plante sa pate dans les planches. Je fais des efforts considérables malgré mes blessures pour recommencer l'opération, il y a plusieurs trous percés à travers le pont, j'affiche alors un large sourire.

-J'ai gagné, Safran.

-Qu'est-ce que vous racontez, vous êtes dans un état lamentable et moi je suis en pleine forme encore... Abandonnez Mademoiselle Florin.

Je ne lui reponds pas et frappe soudainement le sol d'un coup de poing, activant la plus grosse onde de résonance que je peux. La partie du pont fragilisé par Safran s'effondre. Je dois très vite quitté le navire, je saute sur mon adversaire qui a perdu totalement son équilibre et saute hors du bateau, en le frappant une dernière fois avec l'aide de mon pouvoir et en laissant tomber ma cigarette. Pourquoi ? Car ma clope et lui vont tomber directement dans la réserve de poudre. J'aterris lourdement sur le quai, je me relève et m'éloigne rapidement du bateau. Une violente explosion arrive après quelques secondes et le bateau s'embrase.

Je reprend mon souffle et sourit d'avoir gagné ce combat. Mais pas le temps de se réjouir, il faut que j'aille voir où en sont les autres. Je m'arrête soudainement, Setsuna, Irvine et leurs adversaires son encerclés par des marines. Oh non... Et Shu ? Où est-il ?! Setsuna m'a vu, il hurle vers moi.

-MARY ! PARS AVEC ORINE ! IL EST DÉJÀ SUR LE NAVIRE DE CE GROS MOCHE ! PARS D'ICI! NE T'INQUIÈTES PAS POUR MOI JE ME DEBROUILLERAI.

Je n'ai pas le temps de lui répondre que les marines le passe à tabac lui ainsi que les autres. Et Shu ? Où est-il passé bordel... Je n'ai plus le temps, des marines viennent vers moi et j'ai bien l'impression qu'ils ont du granit marin. Je cours alors sur le navire qui avait déjà entamé son départ. Je quittes lan cohue de cette île avec Orine... Nous sommes tous les deux dévastés.

Plusieurs jours plus tard, Orine m'a laissé le bateau, le Enraged Doggy et est reparti sur son île natale. Je me retrouve à nouveau seule sur un navire, j'ai appris que Setsuna avait été exécuté... putain... et aucune nouvelle de Shu. Que vais-je faire maintenant ?



Theme Song:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LSDLCB

Succès RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shu A. Raygust
avatar
Pirate

Feuille de personnage
Rang: 4
Expériences:
40/200  (40/200)
Pouvoir(s): Bane Bane No Mi (Fruit du Ressort)
MessageSujet: Re: les chiens sont lachés (ft: Mary and Shu) (Quête)   Sam 1 Avr - 19:33

Les deux camps étaient prêts à combattre. Tandis que Setsuna et Mary commençaient leur combat, Irvine et Shu n'avaient pas encore attaqué. Le cowboy semblait prêt à en découdre avec le nabot assis sur un tonneau tandis que le blondinet, lui, jaugeait l'homme à la rapière. Celui-ci ne semblait pas intéresser à tuer le jeune pirate, qui souriait en se disait qu'il allait lui faire ravaler sa fierté. Sur le coup de feu du sniper, comme si c'était un déclic, le petit pirate aux ressorts fonça, sans utiliser son pouvoir. Il sauta, essayant d'envoyer son pied droit dans le visage de son adversaire, qui .était plus grand que lui. Malheureusement, comme il s'y attendait, l'homme élégant et froid para le coup avec une facilité déconcertante. Cependant, ce n'était pas fini! D'un mouvement rapide, Shu posa ses mains au sol, reprenant un certain appui après être tombé, et envoya son pied gauche cette fois...qui fut aussi bloqué. Reculant d'une pirouette, le jeune homme aux yeux bleus approcha de nouveau, envoyant une série de coups de poings qui furent évités ou parés par le tueur à gage. Celui-ci était habile au corps à corps alors avec son épée, ce serait probablement l'enfer. Mais bon, cette tension faisait monter l'adrénaline chez le jeune Raygust, qui continuait de frapper en espérant blesser son ennemi.

-C'est tout ce que tu as? Je te l'ai déjà dis, reviens me voir dans une dizaine d'année et je penserais peut-être à t'affronter.

-Je suis déjà un adulte, imbécile!

Décontenancé par cette révélation, le soldat de Reatch baissa légèrement sa garde, ce qui ne manqua pas d'intéresser notre héros. Celui-ci, d'un mouvement rapide, envoya son poing bien placé vers les côtes droites, là où la défense était plus faible. Le coup passa comme dans du beurre, mais d'un mouvement vif, le Marquis envoya son genou dans le ventre de son adversaire. le pliant en deux. Il avait donc profité de l'attaque du petit pour briser sa défense? Ce n'était clairement pas son premier combat. Il attrapa ensuite le blondinet par la gorge, le soulevant de terre avec une certaine force malgré son allure svelte.

-Ton coup était bien placé, mais tu as ouvert ta garde toi aussi. Enfin bref, ce combat ne m'intéresse plus. Il est temps pour toi de quitter ce monde, "adulte".

Prenant sa rapière de sa main droite, il l'appuya sous le cou du petit, qui était toujours étranglé par sa main gauche. Mais le jeune pirate, lui, afficha un sourire qui en disait long. Son couteau, qui était accroché à sa ceinture, était maintenant dégainé. Rapide comme l'éclair, il tenta de trancher vers l'oeil de son adversaire, pour l'aveugler. Cependant, les réflexes de l'ennemi étaient tellement aiguisés qu'il recula, lâchant sa proie par la même occasion. La lame coupa légèrement son menton du côté gauche, mais sans plus. Reprenant son souffle, le jeune homme sortit son bandeau de pirate de sa poche arrière, l'attachant sur sa tête en tenant son couteau dans sa bouche.

-Je ne suis peut-être pas aussi connu que Mary ou votre bande, mais j'ai déjà combattu un Marine. j'ai regretté ce combat, car je l'ai pris un peu par surprise. Mais cette fois, je vais gagner à la loyale! Je vais te vaincre et aider mes amis! Je ne sais pas ce que vous voulez à Set, mais je vais l'aider!

-Tu ne sais pas ce qu'il a fait et tu le protèges quand même? C'est bien la mentalité d'un enfant. Tu crois que mettre ce bandana signifie que tu es un pirate? As-tu déjà tué ou pillé qui que ce soit? Je vais t'apprendre la dure réalité de la vie: ce monde n'est pas fait pour des gamins comme toi.

Et d'un sprint rapide, Rafael fonça vers Shu, tentant de planter sa lame dans la gorge. Mais cette fois, le jeune homme y était préparé. C'est alors que les deux combattants commencèrent à entrechoquer leurs lames, visant les points vitaux et esquivant les attaques adverses. C'était comme une valse, mais un peu plus dangereuse. Malgré ce magnifique spectacle, on pouvait constater une chose: la danse mortelle de Livaï était bien plus efficace que celle du jeune Raygust, qui se faisait de plus en plus entailler. Son adversaire était un adepte du combat à l'épée tandis que lui, il ne connaissait que les bases. Il parait et attaquait tant bien que mal, mais le Marquis était juste trop fort dans ce domaine. D'un coup de pied, le tueur à gage envoya valser le nabot, qui roula quelques mètres sur le sol en lâchant son couteau. Se relevant d'un bond, il évita de justesse le coup qui lui aurait transpercé la tête, souriant.

-En attaquant, tu viens de me donner un accès facile! SPRING IMPACT!

Transformant son avant-bras en ressort, il frappa avec autant de force qu'il le pouvait le ventre de son ennemi, qui laissa sortir un peu de bave vu la puissance. En relâchant le ressort, qu'il avait comprimé, le coup était partit avec une étonnante force, projetant l'adversaire quelques pas en arrière. Il fonça ensuite, essayant de frapper de nouveau, mais cette ouverture n'allait pas se produire deux fois.

-Un utilisateur de fruit? Impressionnant. Tu viens de me donner une bonne raison de t'affronter avec tout mon sérieux, petit.

-Ah oui? Dans ce cas, suis-moi si tu le peux!

D'un bond rapide, Shu se retrouva en l'air, atterrissant sur le toit qui était derrière lui. Son adversaire, esquissant un sourire en coin, sauta sur quelques tonneaux tel un acrobate. Son corps svelte et sa souplesse lui permirent de rejoindre l'homme-ressort en un rien de temps, tous deux prêts à donner leur 100%. Si l'épéiste tombait, ça pouvait être la fin, puisque la hauteur le blesserait. Cependant, si le blondinet tombait, celui-ci pouvait transformer l'une des parties de son corps pour amortir le choc. Ça pouvait lui donner un avantage, mais son ennemi était rapide et intelligent: c'était un énorme défi. Ce fut Le Marquis Livaï qui frappa en premier, fonçant sur le jeune homme pour lui entailler le visage. Cependant, il ne lui fit qu'une petite coupure sous l’œil gauche, rien de très grave. Ripostant aussitôt,le petit pirate dévia la lame de sa main gauche, grâce aux plaques de métal sur son gant, et frappa avec sa main droite grâce au Spring Impact. Éraflant les côtes du mercenaire, le garçon au bandana brun prit un élan et le chargea de nouveau, puisque celui-ci avait reculé de quelques pas. Il ne fallait pas lui laisser le temps de riposter. D'un mouvement rapide de sa rapière, il entailla le torse et les avant-bras du jeune Raygust, le faisant grimacer un peu. Les entailles n'étaient pas très profondes, mais il avait frappé plusieurs fois. D'un coup sec et rapide, le gamin riposta et envoyant son pied vers le genou de l'adversaire, l'entendant craquer avec force. Il n'était pas brisé, mais déboîté...merde.

Mais ce fut un coup de trop, celui qui ouvrit totalement sa défense. Avant qu'il n'ait le temps de réaliser son erreur et de reculer, une vive douleur vint le tirailler. La lame argentée et rayonnante de Rafael était maintenant teintée d'un rouge vif. Celle-ci, dégouttant doucement, passait à travers l'épaule gauche de Shu, qui laissa échapper un cri. Cette attaque était non seulement efficace, mais douloureuse aussi. Et l'homme sous les ordres de Reacht le savait.

-Alors, tu pensais pouvoir faire comme les adultes en devenant un pirate? Tu ne sais même pas ce que c'est qu'un pirate, petit.

Alors que tout semble perdu, des voix attirent le regard des deux combattants, dans la rue en bas. Comme si ce n'était pas suffisant, la Marine venait de débarquer...et elle encerclait Set et Irvine! Plus loin, vers la carcasse d'un vieux navire, Mary regardait le spectacle, impuissance. Merde! Il fallait qu'il aille les aider. Setsuna, entouré, hurla à madame Florin de se rendre sur le bateau des ennemis et de partir avec Orine.  Enragé en voyant ses amis coincés, le jeune homme aux cheveux de blés attrapa la lame de sa main gauche, la retenant avec force. Livaï se retourna et remarqua les yeux de son ennemi: le regard d'un homme prêt à tout. D'un coup extrêmement puissant, probablement à cause de l'adrénaline, il frappa le toit de la maison...qui se craquela avant de s’effondrer. Heureusement, le toit était en bois, ce qui avait permis au jeune homme de déployer toute sa force. Les deux adversaires tombèrent dans la bâtisse, remplie de poussière à cause de l'effondrement. L'épéiste se releva, cherchant sa lame dans le nuage de fumée. Cependant, en levant la tête, il remarqua Shu, serrant les dents et les points, une grosse tache de sang arborant sa chemise blanche.

-À cause de votre groupe, mais amis se sont fait piéger! À cause de vous...ils vont mourir! ENFOIRÉ!

Et, d'un coup de poing puissant sur la tempe du Marquis, le garçon aux yeux bleus l’assomma, ou du moins pour un court instant. Il enleva l'épée qui ornait son épaule, lâchant un cri de douleur intense. Bordel, ça faisait un mal fou! Ensuite, afin de fuir la Marine qui envahissait le porte, il sortit par la porte arrière, le menant dans une ruelle. Il aurait aimé aider ses alliés...mais il était impuissant. Boitant misérablement dans la ruelle sombre, il laissa couler quelques larmes tout en serrant les dents et les poings, blessé et triste. Son manque de force lui avait coûté ses camarades et il était en train de se vider de son sang. Il espérait seulement que Mary et Orine avaient réussi à fuir en lieu sûr. Soudain, alors qu'il tournait un coin, le petit pirate entendit un bruit derrière lui. Se retournant, le garçon remarqua alors ce qu'il craignait: le sabreur était toujours vivant. Un peu amoché, il était cependant capable de le suivre à la trace grâce au sang laissé partout.

-Tu croyais vraiment pouvoir fuir comme ça? Une fois que je commence un contrat, je le termine! Tu vas...

-Hoy, toi. Tu es bien Rafael Livaï, surnommé Le Marquis?

Se retournant d'un mouvement, l'épéiste fit face à un vieil homme. Le même que Shu avait rencontré plus tôt. Et, comme tout à l'heure, il avait cette impression de terreur et de danger. Mais qu'est-ce que c'était?

-Oh, on dirait bien que tu me connais, vieil homme. Je vais donc devoir vous éliminer tous les deux.

-Ne compte pas là-dessus.

Cette impression de terreur venait du même endroit que la voix: d'en haut. Tombant du toit avec une agilité inhumaine, une ombre se posa derrière le tueur à gage, se penchant instinctivement. Se retournant d'un mouvement vif, Rafael tenta de trancher sa victime, en vain: la lame passa au-dessus. Son sabre dégainé, l'inconnu se donna un petit élan et transperça de bord en bord le redoutable mercenaire de Reacht, qui ouvrit grand la bouche en laissant couler un filet de sang. Il allait mourir aussi facilement? Le jeune Raygust n'en revenait pas.

-Qui es...tu?

-Tu ne me connais pas, mais moi je te connais. Corruption, menace, meurtre. Tu n'as pas de primes, mais ces crimes sont bien les tiens. Adieu, pseudo-pirate Rafael.

Et, d'un mouvement simple et direct, l'homme des ténèbres sortit sa lame du ventre de l'adversaire pour la lui planter dans le front, l'éliminant aussitôt. Son cadavre tomba au sol, laissant une énorme flaque de sang. Le vieil homme regarda son "apprenti", que Shu put discerner un peu: un homme avec un long manteau noir et des cheveux de la même couleur. Celui-ci s'alluma une cigarette et regarda le cadavre encore chaud de son "adversaire".

-Tu y as été un peu fort, non? Tu aurais pu l'achever d'un seul coup. Enfin bref, mais qu'avons-nous là? Tiens, ce n'est pas toi que j'ai rencontré dans la ruelle plus tôt?

Levant les yeux, sa vision se troublant, Shu regarda le duo face à lui. Il laissa échapper un couinement de douleur et attrapa son épaule de sa main droite, tentant de calmer l’hémorragie. Les deux personnes avec lui dans la ruelle chassaient les pirates? Des chasseurs de prime? Non, ils venaient de le dire, l'épéiste surnommé Le Marquis n'en avait pas sur sa tête.

-Aaaahhh, je comprends. Tu es l'un des pirates qui se battait au port, n'est-ce pas? Je paris que tu t'es frotté à lui vu tes blessures. Mais bon, d'après mon carnet, tu n'es pas vraiment recherché. Tu corresponds à la description de l'un des deux pirates qui étaient sur l'île de Dawn. C'était toi?

Trop affaibli et perdant trop de sang, le jeune homme s'appuya sur un mur, immobile. Il allait répondre la vérité. Après tout, si ces gens décidaient de le tuer maintenant, il n'allait pas vraiment pouvoir se défendre. Autant y aller franchement.

-Ouais.

-Tu as donc aidé cette femme, Mary Florin, à s'enfuir après le meurtre d'un ancien officier?

-...j'ai aidé une amie...c'est...tout.

-Tu vas bientôt mourir en te vidant de ton sang. C'est un peu triste, mais puisque tu as choisi la voie de la piraterie, tu as le choix: mourir en prison ou tué ici.

-Quel importance, je vais l'abattre. Au moins, il ne souffrira pas.

Sortant son sabre et allumant sa cigarette, le jeune homme aux cheveux noirs se tourna vers le misérable pirate face à lui. Avançant lentement, il secoua son sabre pour enlever le sang de sa dernière victime. Mettant la lame sous la gorge de Shu, il souleva sa tête, le regardant dans les yeux. Soudain, quelque chose sembla faire tilte dans sa tête. Cet être tâché de sang lui rappelait quelque chose.

-Tu ne souffriras pas. As-tu une dernière volonté?

Soudain, quelque chose tomba du sac entre-ouvert du jeune homme. Un photo, retournée à l'envers. Il enleva son arme de sous la gorge du jeune homme, le laissant tomber à genoux. Il ramassa la photographie et recula un peu pour l'examiner, au cas où le jeune homme l'attaquerait de ses dernières forces. Lorsqu'il retourna celle-ci, il ouvrit grand les yeux et laissa échapper un souffle court. La main qui tenait son katana commença à trembler et il ravala sa salive, interloqué. Impossible. C'était impossible que ce soit lui.

-Toi...que représente cette photo pour toi?

Entrouvrant les yeux, le jeune homme se releva de peine et de misère, laissant couler un petit filet de sang son le coin de ses lèvres.

-C'est l'un de mes amis et mon mentor. Je les recherche depuis que je...je suis parti en mer...pourquoi?

Rangeant son arme, le jeune homme aux cheveux noirs commença à avancer vers le pirate avec une certaine rage dans les yeux. D'un crochet du droit, il l'envoya cogner contre le mur. Il lui envoya ensuite une vague de coups de poings plus forts et rapides les uns que les autres, sous le regard interrogateur du vieil homme. Après plusieurs coups, il laissa le jeune homme tomber au sol, couvert d'ecchymoses et haletant. Reculant jusqu'à son coéquipier, il serra ses poings couverts de sang, reprenant son calme.

-Je ne sais pas ce qu'il est advenu du vieil homme. Mais pour ton ami, c'est simple: il a été torturé et laissé pour mort dans un navire pirate. Le Gouvernement Mondial l'a sauvé et il est maintenant membre du Cypher Pol!

-Attends, tu veux dire que le garçon sur cette photo, c'est t...

BOOOOOM! Une énorme explosion retentit entre le pirate et les deux chasseurs de pirates. Une fuite de gaz? Non, ce n'était pas ça. Il y avait certes des tuyaux de gaz, mais il fallait un déclencheur. Et ce déclencheur, c'était la grenade qui venait de tomber du toit. Une forme familière au jeune garçon aux yeux bleus se laissa tomber, le soulevant et le traînant avec difficulté.

-Irvine...c'est toi?

-Ne parle pas! Je vais te trouver un médecin! C'est pas vrai, t'es couvert de sang, blondinette.

Alors que le tireur d'élite fuyait avec son allié, les deux autres personnes restèrent derrière le mur de feu causé par le gaz et l'explosion. Le vieil homme voulut parler, mais en voyant le regard de son apprenti, il soupira et partit dans l'autre direction, marchant lentement en fredonnant. Jiro, quant à lui, laissa échapper un grognement sourd, se rendant compte qu'il avait failli tuer son meilleur ami. Mais maintenant que celui-ci était un pirate et qu'il avait commis des crimes, il n'avait pas le choix. Il tourna donc le dos aux flammes, suivant le vieillard aux cheveux gris.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: les chiens sont lachés (ft: Mary and Shu) (Quête)   

Revenir en haut Aller en bas
 
les chiens sont lachés (ft: Mary and Shu) (Quête)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !
» Cours n°1: Les moldus sont primitifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Shin Jidai :: Les mers :: Les Blues :: North Blue :: Royaume Luvneel-
Sauter vers: